Brest, un point et deux bles­sées

Les Bre­tonnes ont en­fin dé­blo­qué leur comp­teur en C1. Mais per­du leur gar­dienne, Cléo­pâtre Dar­leux, et la star Isa­belle Gull­dén.

L'Équipe - - HANDBALL - YANN HILDWEIN

Elles ont eu l’im­mense mé­rite de re­fu­ser le cau­che­mar jus­qu’au bout, quand Ros­tov avait pro­fi­té de leur mau­vais sort pour ren­ver­ser la par­tie après avoir comp­té cinq buts de re­tard ( 26- 21, 48e ). À 28- 29, à quelques se­condes du terme, les Bres­toises ont ré­cu­pé­ré un bal­lon en dé­fense et sur une longue passe d’Al­li­son Pi­neau, Pau­line Coa­ta­nea, ou­bliant son échec dans une si­tua­tion iden­tique trois mi­nutes plus tôt, a trans­per­cé le fi­let russe en contre.

Le fervent pu­blic de la Brest Are­na a fê­té comme une vic­toire ce nul ar­ra­ché à la re­dou­table pha­lange russe, qua­trième de la der­nière édi­tion. Après sept dé­faites de rang de­puis l’an pas­sé, « c’est un dé­pu­ce­lage » , souf­flait Laurent Be­zeau, l’en­traî­neur bre­ton. Mais le spec­tacle d’Isa­belle Gull­dén, pied droit en chaus­sette, in­ca­pable de po­ser le ta­lon au sol, et sur­tout ce­lui de Cléo­pâtre Dar­leux, une im­po­sante at­telle po­sée sur la jambe droite, avait des re­lents de Pyr­rhus an­non­cia­teurs de len­de­main dif­fi­cile.

Le ge­nou de la gar­dienne, tou­ché sur une ex­ten­sion dès la 9e mi­nute, semble sé­rieu­se­ment at­teint. « Mal­heu­reu­se­ment, pour Cléo, ce­la risque de du­rer pas mal de temps » , a lâ­ché Be­zeau ; une fort mau­vaise nou­velle éga­le­ment pour l’équipe de France, à sept se­maines de l’ Eu­ro à do­mi­ci l e ( 29 no­vembre- 16 dé­cembre). La star sué­doise a, elle, été fou­droyée par une dou­leur à l’apo­né­vrose plan­taire au dé­but du der­nier quart d’heure en re­mon­tant un bal­lon qu’elle ve­nait d’in­ter­cep­ter, non sans ou­blier de dé­li­vrer une passe dé­ci­sive pour Ma­rion Li­mal ( 25- 21, 47e). Il fau­dra at­tendre les exa­mens mé­di­caux pour en connaître la gra­vi­té.

L’énorme trou d’air du BBH après sa bles­sure ( 26- 27, 55e) ré­sume l’im­pact que pour­rait avoir l’ab­sence de la re­crue ve­dette de l’été der­nier. « Avec beau­coup de matches au pro­gramme, ce­la va être dif­fi­cile, ob­ser­vait Al­li­son Pi­neau. Mais je suis fière de la com­ba­ti­vi­té et de la so­li­da­ri­té que nous avons mon­trées. J’es­père que ce­la va vrai­ment lan­cer notre cam­pagne. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.