DÉ­MO­BI­LI­SA­TION

La Gazette de la Haute-Loire - - Avant Toute Chose -

Di­manche, pour le se­cond tour des législatives, la grande per­dante du scru­tin a été la par­ti­ci­pa­tion, qui n’a même pas at­teint les 50% (sur notre cir­cons­crip­tion, elle s’élève à 49,76%). Un nou­veau re­cord pour une élec­tion de cette en­ver­gure. Et à l’heure d’ex­pli­quer cette crise des vel­léi­tés ci­toyennes, j’ai en­ten­du chez cer­tains ob­ser­va­teurs, di­manche soir, des rai­sons aux­quelles je n’avais pas for­cé­ment pen­sé. Il y a eu le pro­blème de la cha­leur, in­ci­tant les gens à pri­vi­lé­gier les bords de Loire ou à se cal­feu­trer chez eux en tête à tête avec un ven­ti­la­teur. J’ai aus­si en­ten­du que la fête des pères avait pu jouer un rôle im­por­tant dans cette dé­mo­bi­li­sa­tion. Il est vrai que, de 8 à 18 heures, il est de cou­tume de cé­lé­brer ce grand mo­ment et d’ou­blier tout le reste, car l’on est en­voû­té par la ma­gie de la fête des pères. Au­tant de rai­sons, qui à dé­faut d’être per­ti­nentes, évitent de se de­man­der si les élec­teurs qui se dé­mo­bi­lisent scru­tin après scru­tin n’en ont pas juste marre de ne pas trou­ver une offre po­li­tique qui leur cor­res­ponde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.