MON­SIEUR JAMÉCONTENT

La Gazette de la Haute-Loire - - Avant Toute Chose - Contact. Vous pou­vez écrire à Mon­sieur Jamécontent par cour­rier : 22, ave­nue de la Li­bé­ra­tion, 43120 Mo­nis­trol-sur-Loire ou par mail : la­ga­zette43@cen­tre­france.com

L’EN­FER DES SAU­VAGES

Dans le Nord, il y a l’en­fer des pa­vés. Chez nous, cet été, c’était l’en­fer des Sau­vages. Je m’ex­plique. Cy­cliste de longue date, j’adore em­prun­ter la pe­tite route des Sau­vages entre Mo­nis­trol et Au­rec. Son cadre ver­doyant, sa faible cir­cu­la­tion au­to­mo­bile, ses vues im­pre­nables sur les gorges de la Loire et sa pente bien sym­pa­thique, tout me plaît sur cette pe­tite route de cam­pagne. Un pa­ra­dis pour moi et de nom­breux ama­teurs de la pe­tite reine que les ser­vices de la voi­rie du Con­seil dé­par­te­men­tal ont trans­for­mé en vé­ri­table en­fer. Il y a quelques se­maines, ils ont dé­ci­dé de re­faire la chaus­sée. Une bonne idée car cer­tains en­droits n’étaient pas très ras­su­rants. Sauf qu’ils ont uti­li­sé une tech­nique ca­tas­tro­phique pour nous, les cy­clistes. En re­cou­vrant la route d’une épaisse couche de bi­tume et de gra­villons (charge aux voi­tures de jouer le rôle de rou­leau com­pres­seur), ils ont trans­for­mé ma ba­lade en cal­vaire. Sur les 10 ki­lo­mètres, j’ai man­qué de tom­ber une bonne de­mi­dou­zaine de fois à cause des plaques de gra­villons, je me suis re­trou­vé avec les che­villes « sa­blées » par les gra­viers pro­je­tés à chaque fois qu’une voi­ture me dou­blait et pour fi­nir en beau­té j’ai man­gé plus de pous­sière qu’un mi­neur de fond. Alors, s’il vous plaît, ou­bliez cette tech­nique !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.