Le mo­nu­ment de la com­mune cherche ses morts

La Gazette de la Haute-Loire - - La Une - DA­VID PETIOT

Le de­voir de mé­moire est une tra­di­tion très chère au coeur des Fran­çais. C’est pour­quoi la com­mune d’Au­rec tra­vaille de­puis main­te­nant plu­sieurs mois à ré­pa­rer une ter­rible in­jus­tice. En ef­fet, le mo­nu­ment aux morts de la com­mune n’af­fiche pas le nom de ses sol­dats qui sont morts pour la France. Il existe bien dans l’église une plaque com­mé­mo­ra­tive com­por­tant une liste de noms, ain­si qu’une autre au ci­me­tière, mais d’une part ces deux listes ne sont pas iden­tiques, et de plus elles ne peuvent rem­pla­cer une ci­ta­tion sur le mo­nu­ment qui doit leur être consa­cré.

À part le ré­sis­tant Wa­dim Felt­zer, qui fi­gure dé­jà sur le mo­nu­ment, la com­mune d’Au­rec ne dé­nombre au­cune vic­time de la deuxième guerre mon­diale, ni de celle d’Al­gé­rie. Ce sont donc les hommes tom­bés au champ d’hon­neur pen­dant la guerre de 14­18 qui sont ac­ti­ve­ment re­cher­chés.

C’est l’ad­joint à la maî­trise ur­baine et à l’en­vi­ron­ne­ment Ber­nard Bour­gie qui s’est at­te­lé à la com­plexe tâche d’éta­blir la liste des noms qui fi­gu­re­ront sur la fu­ture plaque com­mé­mo­ra­tive. Il faut en ef­fet que la qua­li­té de « mort pour la France » puisse être vé­ri­fiée pour cha­cun d’entre eux. Au ni­ veau de l’État, la liste is­sue du livre d’or des pen­sion­nés de guerre fait fi­gu­rer 59 noms, mais elle n’est mal­heu­reu­se­ment pas com­plète. Quant aux listes exis­tantes de l’église et du ci­me­tière, les noms n’ont pour le mo­ment pas pu être tous vé­ri­fiés, sans comp­ter le fait qu’elles peuvent être in­com­plètes. Ber­nard Bour­gie tient à ce que tous ceux qui le mé­ritent puissent avoir leur place sur le mo­nu­ment.

Ap­pel à contri­bu­tion

« Je pré­fère mettre un nom de trop plu­tôt que d’en ou­blier un seul », a­til dé­cla­ré. Épau­lée par les as­so­cia­tions d’an­ciens com­bat­tants, la re­cherche peine mal­gré tout à avan­ cer. Un ap­pel à contri­bu­tion dans le der­nier Flash In­fo n’a ap­por­té qu’une seule ré­ponse.

La com­mune re­cherche donc tous les ren­sei­gne­ments sus­cep­tibles de lui per­mettre d’éta­blir une liste ex­haus­tive : les noms, bien sûr, mais éga­le­ment les do­cu­ments per­met­tant d’éta­blir avec cer­ti­tude la qua­li­té de « mort pour la France ».

Le temps est éga­le­ment comp­té, puisque la mai­rie sou­haite inau­gu­rer cette nou­velle plaque à l’oc­ca­sion des com­mé­mo­ra­tions du cen­te­naire de la fin de la pre­mière guerre mon­diale, le 11 no­vembre 2018.

Le mo­nu­ment aux morts reste pour l’ins­tant ano­nyme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.