MON­SIEUR JAMÉCONTENT

La Gazette de la Haute-Loire - - Avant Toute Chose -

GUERRE ET PAIX

En l’es­pace d’une quin­zaine de jours, plus de 400.000 per­sonnes op­pri­mées ont dû fuir la Bir­ma­nie. Le mas­sacre de cette pe­tite eth­nie mu­sul­mane par des ex­tré­mistes boud­dhistes a pro­vo­qué une vé­ri­table vague d’in­di­gna­tion dans le monde en­tier. Ce nou­veau drame hu­main, au­de­là de mon in­com­pré­hen­sion pour cette fré­né­sie meur­trière de masse, m’a cho­qué sur deux points. Pre­miè­re­ment, j’ai tou­jours as­so­cié au boud­dhisme (à tort sû­re­ment) des idées de zé­ni­tude, d’ou­ver­ture d’es­prit et de pa­ci­fisme. Alors for­cé­ment, en­tendre qu’il existe des boud­dhistes ex­tré­mistes et san­gui­naires a été une pe­tite bombe en ce qui concerne les idées re­çues que j’ai éri­gées en grande vé­ri­té. Mais le vé­ri­table choc a été de voir qu’une per­son­na­li­té, Aung San Suu Kyi, ayant re­çu le prix No­bel de la paix pour son com­bat pa­ci­fique en ma­tière de dé­mo­cra­tie et de lutte pour les droits de l’Homme, se re­trouve au­jourd’hui par­mi les di­ri­geants res­pon­sables de ce car­nage. De­puis, je me de­mande s’il ne fau­drait pas at­tri­buer le prix No­bel de la paix à titre post­hume, his­toire d’évi­ter d’en­cen­ser les idéa­listes d’hier qui pour­raient de­ve­nir les bou­chers de de­main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.