MON­SIEUR JAMÉCONTENT

La Gazette de la Haute-Loire - - Avant toute chose - Contact. Vous pou­vez écrire à Mon­sieur Jamécontent par cour­rier : 22, ave­nue de la Li­bé­ra­tion, 43120 Mo­nis­trol-sur-Loire ou par mail : la­ga­zette43@cen­tre­france.com

CA­ME­RA OBSCURA. Pleine d’en­train et por­tée par le de­voir ci­vique, l’an­cienne mi­nistre Mi­chèle Al­liot­Ma­rie se pointe à Pau di­manche, prend un bul­le­tin... et se fait gen­ti­ment re­fou­ler de l’iso­loir. Toute eu­ro­dé­pu­tée qu’elle est, elle ne fait pas par­tie des grands élec­teurs, et ne pou­vait donc vo­ter pour les élec­tions sénatoriales. Il faut dire que ce scru­tin n’est guère lim­pide, alors que le Sé­nat est ca­pi­tal. Son pré­sident est le deuxième per­son­nage de l’État : il est donc pos­sible dans ce pays, qu’une per­sonne élue par d’autres sé­na­teurs, eux­mêmes élus par des élus, eux­mêmes élus par le peuple, puisse gou­ver­ner pro­vi­soi­re­ment. C’est du suf­frage uni­ver­sel in­di­rect, mais la voix du peuple est bien loin en bout de chaîne. Et avant même d’ar­ri­ver dans la Haute as­sem­blée, ça se passe com­ment ? Font­ils cam­pagne entre élus, or­ga­nisent­ils des mee­tings ? Si ça se trouve, ils s’échangent leurs tracts et font du porte à porte entre écharpes tri­co­lores ! Non, sans doute pas… Mais sans sa­voir, com­ment ne pas ima­gi­ner cer­taines dé­rives. Sur­tout que les ré­cents scan­dales de caisses oc­cultes au Sé­nat ne font que ren­for­cer la dé­fiance. Il y a sans doute beau­coup d’hon­nê­té et de tra­vail conscien­cieux chez les sé­na­teurs. Pour au­tant, ce qu’il se passe dans cette chambre reste très obs­cur. Dif­fi­cile donc pour le ci­toyen de ne pas se faire des films…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.