L’agres­seur sexuel reste en pri­son avant son ju­ge­ment

La Gazette de la Manche - - L’actu Du Sud-manche -

Avranches. Un homme de 63 ans, de­meu­rant Avranches, com­pa­rais­sait mer­cre­di 20 sep­tembre au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Cou­tances pour ré­ci­dive d’agres­sion sexuelle sur mi­neure.

Ce sont trois autres condam­na­tions pour des faits si­mi­laires, en 1994, 2004 et en juin 2006, qui consti­tuent le pre­mier terme de la no­tion de ré­ci­dive. Cette fois, les faits se sont dé­rou­lés du 1er sep­tembre 2016 au 7 juillet 2017, à Avranches.

Dès le dé­but de l’au­dience, le juge re­grette l’ab­sence d’une ex­per­tise psy­chia­trique ré­cente et évoque un re­port d’au­dience pour une bonne ad­mi­nis­tra­tion de la jus­tice. Le mi­nis­tère pu­blic re­con­naît cette né­ces­si­té. Il pré­cise ce­pen­dant l’exis­tence de di­verses ex­per­tises si­mi­laires réa­li­sées au long du par­cours ju­di­ciaire du pré­ve­nu. Il re­quiert son in­car­cé­ra­tion pré­ven­tive au vu de sa dan­ge­ro­si­té pour au­trui. L’avo­cate de la dé­fense pré­cise que son client est tou­jours sous sui­vi so­cio­ju­di­ciaire avec in­jonc­tion de soins de­puis les der­niers faits de 2006. Sui­vi par un psy­chiatre, il ne suit au­cun trai­te­ment mé­di­cal spé­ci­fique.

Le tri­bu­nal or­donne cette ex­per­tise psy­chia­trique du pré­ve­nu et psy­cho­lo­gique pour la jeune vic­time. Il ren­voie le pro­cès au 22 no­vembre pro­chain et main­tient la dé­ten­tion du pré­ve­nu à la mai­son d’ar­rêt de Caen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.