« Vous êtes tous don­neurs »

C’est dans la salle de la Basse-Porte, que se dé­rou­lait, jeu­di 21 sep­tembre, une réunion d’in­for­ma­tions sur le don d’or­ganes et de tis­sus, par la Co­or­di­na­tion In­fir­mière de centre hos­pi­ta­lier Avranches-Gran­ville.

La Gazette de la Manche - - Le Teilleul Et Ses Alentours -

Cette co­or­di­na­tion est forte de six membres épau­lés par deux mé­de­cins anes­thé­sistes.

Trois de ces membres étaient pré­sents : Oli­vier De­la­ches­nais, Sé­ve­rine Che­min et Co­rinne Gran­ger. Seule­ment une petite ving­taine de per­sonnes ont as­sis­té à cette soi­rée pré­sen­tée par le lieu­te­nant JeanJacques Les­tas.

Fré­dé­ric God­dé, in­fir­mier anes­thé­siste, a pré­sen­té la co­or­di­na­tion, qui prend soin du ou don­neur des po­ten­tiels sur Avranches-Gran­ville en vue du pré­lè­ve­ment. « Les greffes ne se font que sur les grands centres comme Caen ou Rennes. Rennes étant le plus grand centre de greffe hé­pa­tique » , a-t-il pré­ci­sé. « Vous êtes tous don­neurs, avec la loi dite de consentement pré­su­mé de 1976, re­mise au goût du jour. De­puis le 1er jan­vier 2017, un re­gistre national du re­fus a été mis en place. Il est aus­si pos­sible de choi­sir les or­ganes dont l’on veut faire don » .

La carte de don­neur per­met d’abor­der le su­jet du don d’or­ganes et de tis­sus avec vos proches. Ce­pen­dant, elle n’a pas de va­leur lé­gale et est ra­re­ment re­trou­vée par l’équipe mé­di­cale au mo­ment du dé­cès.

Au mo­ment du dé­cès, avant d’en­vi­sa­ger un pré­lè­ve­ment d’or­ganes et de tis­sus, l’équipe mé­di­cale de­man­de­ra la consul­ta­tion du re­gistre national des re­fus pour sa­voir si le dé­funt y est ins­crit. Si ce n’est pas le cas, il se­ra vé­ri­fié au­près des proches si le dé­funt n’a pas fait va­loir de son vi­vant son op­po­si­tion à l’écrit ou à l’oral. Dans le cas d’une ex­pres­sion orale, l’équipe mé­di­cale de­man­de­ra aux proches d’en pré­ci­ser les cir­cons- tances et de si­gner la re­trans­crip­tion qui en se­ra faite à l’écrit.

À ce jour, les in­di­ca­tions de greffes aug­mentent sans cesse, 30 % de plus entre 2006 et 2015. Un don­neur peut en moyenne sau­ver trois per­sonnes.

Peu de per­sonnes étaient pré­sentes à la soi­rée d’in­for­ma­tion du 21 sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.