Che­reau : 85 postes à pour­voir

Le construc­teur de re­morques fri­go­ri­fiques veut ac­croître sa ca­pa­ci­té de pro­duc­tion et re­crute ac­tuel­le­ment 85 per­sonnes.

La Gazette de la Manche - - La Une - Tho­mas Sa­valle

Avranches, Du­cey. La so­cié­té fran­chi­ra pro­chai­ne­ment la barre sym­bo­lique des 1 000 sa­la­riés pour ses deux sites du Sud-Manche.

Il y a dix ans, la crise a frap­pé Che­reau et d’autres construc­teurs. En 2010, le chiffre d’af­faires ne dé­pas­sait pas les 123 mil­lions d’eu­ros. Il culmi­nait en 2017 à 255 mil­lions d’eu­ros. « De­puis 2011, notre pro­gres­sion sur le

mar­ché a été ré­gu­lière » , ex­plique Ch­ris­tophe Dan­ton, di­rec­teur mar­ke­ting et com­mu­ni­ca­tion.

Près de la moi­tié à l’ex­por­ta­tion

La part des ex­por­ta­tions re­pré­sente 42 à 48 % se­lon les an­nées. Ce sont sur­tout les pays li­mi­trophes qui in­ves­tissent dans ces re­morques fa­bri­quées dans le Sud-Manche. L’Es­pagne ar­rive en tête. La Bel­gique, le Luxem­bourg, les Pays-Bas et l’Al­le­magne sont aus­si de bons clients. L’en­tre­prise vend aus­si un peu en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Che­reau compte 103 points de ser­vices dans 22 pays et en ouvre d’autres chaque an­née.

Boos­ter les ventes à l’étran­ger n’est pas la seule clé du suc­cès du fa­bri­cant man­chois qui mise beau­coup sur l’in­no­va­tion. Ce n’est pas moins de trois mil­lions d’eu­ros qui sont in­ves­tis dans le ser­vice re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment. La même somme est ré­ser­vée au re­nou­vel­le­ment des ou­tils de pro­duc­tion. C’est dire son im­por­tance. Les in­gé­nieurs tra­vaillent se­lon les problématiques des clients.

Pour ef­fec­tuer des li­vrai­sons dans les centres-villes, il est no­tam­ment pro­po­sé un vé­hi­cule si­len­cieux.

« On pré­pare le fu­tur »

La re­cherche porte aus­si sur la sé­cu­ri­té du chauf­feur no­tam­ment grâce à un meilleur éclai­rage. La re­morque qui com­mu­nique avec son trac­teur an­nonce l’ave­nir de plus d’au­to­no­mie sur la route. « Pour la pre­mière fois, les conduc­teurs peuvent contrô­ler le fonc­tion­ne­ment de la se­mi­re­morque de­puis leurs postes de conduite et le cas échéant être aler­té d’un éven­tuel dys­fonc­tion­ne­ment. On pré­pare le fu­tur » , as­sure Ch­ris­tophe Dan­ton. L’ave­nir consis­te­ra aus­si à construire des ca­mions plus propres et plus éco­no­miques. « Nous dé­ve­lop­pons une nou­velle gé­né­ra­tion de se­mi-re­morques fri­go­ri­fiques as­su­rant la chaîne du froid avec des tech­no­lo­gies moins pol­luantes. »

L’en­tre­prise Che­reau re­crute 85 per­sonnes, en ce mo­ment, pour conti­nuer son dé­ve­lop­pe­ment. L’en­tre­prise pas­se­ra bien­tôt la barre des 1 000 sa­la­riés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.