Fa­vo­ri­ser le bien-vivre au col­lège

La Gazette de Thiers - - PUY-GUILLAUME CHÂTELDON - LAU­RA MO­REL lau­ra.mo­rel@cen­tre­france.com

Lors de cette ren­trée sco­laire, 379 élèves ont été ac­cueillis au col­lège Con­dor­cet de Puy-Guillaume. Et après la ré­forme des col­lèges en 2016, cette an­née s’an­nonce plus calme.

◗ « Le gros chan­tier de la ré­forme des col­lèges a eu lieu l’an­née der­nière, ex­plique Syl­vie Bon­ne­moy, prin­ci­pale du col­lège de Puy­Guillaume. Ce­la a été in­tense en chan­ge­ments. Cette an­née se­ra donc plus calme après un an de fonc­tion­ne­ment. » Les pro­grammes res­tent donc les mêmes. Très peu de chan­ge­ment éga­le­ment du cô­té de l’équipe en­sei­gnante.

Une équipe pé­da­go­gique stable

« Nous ac­cueillons quatre ou cinq nou­velles per­sonnes seule­ment. L’équipe est as­sez stable », pour­suit la chef d’éta­blis­se­ment. « Nous abor­dons donc cette an­née de ma­nière plus se­reine. D’au­tant que tous mes en­sei­gnants étaient af­fec­tés à la ren­trée. »

Des en­sei­gnants et toute une équipe pé­da­go­gique qui au­ront la charge de 379 élèves. 107 en 6e, 93 en 5e, 95 en 4e et 84 en 3e. « L’ef­fec­tif est en baisse. Nous per­dons 11 élèves soit une classe en 3e [Il y a quatre classes par ni­veau sauf en 3e où il y en a trois, ndlr] .»

Les voyages. Les élèves de 4e par­ti­ront une se­maine en An­gle­terre du 2 au 7 avril. « Nous vou­lons mettre en place dif­fé­rentes ac­tions la se­maine où les 4e partent en An­gle­terre. Huit en­sei­gnants les ac­com­pagnent, les cours se­ront donc per­tur­bés. Alors quitte à ce que les cours soient per­tur­bés, au­tant mettre des choses en place. » Des for­ma­tions aux pre­miers se­cours, des at­tes­ta­tions sco­laires de sé­cu­ri­té rou­tière se­ront no­tam­ment pro­po­sées aux élèves. « Les 6e fe­ront une sor­tie d’une jour­née dans une grande ville. La des­ti­na­tion n’est pas en­core fixée. »

Les 5e par­ti­ront, eux, à La­ca­nau fin juin pour des ac­ti­vi­tés de pleine na­ture.

Une mé­dia­tion par les pairs en cas de conflits

Bien-vivre. Cette an­née, l’éta­blis­se­ment sou­haite éga­le­ment pour­suivre dif­fé­rentes ac­tions pour le bien­vivre au sein du col­lège.

« Nous avons mis en place en fin d’an­née der­nière la mé­dia­tion par les pairs », sou­ligne Syl­vie Bon­ne­moy. Avec une quin­zaine de col­lé­giens for­més par les en­sei­gnants pour ré­gler les conflits entre élèves. « Ce­la per­met de res­pon­sa­bi­li­ser les en­fants. À eux d’es­sayer de trou­ver une idée pour ar­ri­ver à un consen­sus. » Avec un ob­jec­tif : que ce dis­po­si­tif vive tous les ans avec de nou­veaux élèves vo­lon­taires.

Autre ini­tia­tive, ve­nant cette fois d’une en­sei­gnante : lut­ter contre le sexisme. « Une pro­fes­seur a été ef­fa­rée par l’at­ti­tude de cer­tains jeunes hommes vis­à­vis des jeunes filles. Par exemple, cer­tains pensent que les femmes doivent res­ter der­rière les four­neaux. Dif­fé­rentes choses se­ront mises en place et un tra­vail se­ra fait au ni­veau des classes par tout un groupe de pro­fes­seurs. »

Sports. Cette an­née en­core, l’UNSS pro­po­se­ra deux sports le mer­cre­di après­mi­di : bad­min­ton et hand­ball. Puis des ac­ti­vi­tés de pleine na­ture au troi­sième tri­mestre.

Le col­lège ac­cueille 379 élèves cette an­née. 11 de moins que l’an­née der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.