« On sent que ça bouge, mais ce n’est pas le stan­dard »

La Gazette de Thiers - - LE DOSSIER - ALEXANDRE CHAZEAU

Pe­tit à pe­tit, la fibre op­tique fait son nid dans la ci­té cou­te­lière. Mais un tra­vail d’in­for­ma­tion et de pé­da­go­gie reste à ac­com­plir.

◗ Avec la fin du dé­ploie­ment de la fibre op­tique cette an­née sur Thiers, c’est dé­sor­mais, se­lon Jean­Claude Gar­ret, di­rec­teur des re­la­tions avec les col­lec­ti­vi­tés lo­cales chez Orange, « 4.928 foyers qui sont éli­gibles à la fibre op­tique », grâce au contrat pas­sé entre Orange et la ré­gion Au­vergne.

Fré­mis­se­ment

Et si, par la voie of­fi­cielle de com­mu­ni­cants rô­dés, on as­sure que « la com­mer­cia­li­sa­tion des offres de fibre op­tique fonc­tionne très bien », aus­si bien à Thiers, qu’à Es­cou­toux (330 foyers éli­gibles) qu’à Néronde­sur­Dore (125 foyers éli­gibles), le constat est plus nuan­cé en in­terne. D’ailleurs, il est im­pos­sible d’avoir des chiffres con­cer­nant le nombre d’abon­nés à la fibre op­tique sur ces com­ munes. « Là où il y a dé­jà un dé­bit cor­rect, il n’y a pas d’ap­pé­tence par­ti­cu­lière pour la fibre op­tique, pour le mo­ment », pré­cise Jean­Claude Gar­ret. « Orange est le seul four­nis­seur à le­ver le mar­ché. Nous avons sou­hai­té in­ves­tir, c’est un pa­ri. On sent que ça bouge, oui, mais la fibre n’est pour le mo­ment pas le stan­dard du mar­ché ».

Té­moin pri­vi­lé­gié de l’évo­lu­tion de l’offre, Jin, ven­deur à la bou­tique Orange à Thiers, sou­ligne ce fré­mis­se­ment, alors qu’un Thier­nois sort juste de la bou­tique, em­por­tant avec lui un contrat fibre.

In­for­mer les usa­gers

« Il n’était pas au cou­rant qu’il était éli­gible, il ve­nait juste chan­ger l’ali­men­ta­tion de sa box qui était dé­fec­tueuse. J’ai sim­ple­ment re­gar­dé s’il l’était, et lui ai pro­po­sé la fibre. Ça lui per­met­tra aus­si de cor­ri­ger ses pro­blèmes de sta­bi­li­té. » Avec deux contrats fibre par jour en moyenne (40 % des contrats), Jin adapte donc sa dé­marche com­mer­ciale. « Nor­ma­le­ment les gens re­çoivent un mail ou un sms quand ils sont éli­gibles. Mais des nu­mé­ros ou mails peuvent chan­ger… »

Du cô­té des ha­bi­tants donc, on n’est pas for­cé­ ment au cou­rant. Pas plus tard que fin oc­tobre, des tra­vaux avaient lieu à Bel­le­vue, pour per­mettre l’ins­tal­la­tion d’une ar­moire de ti­rage de fibre op­tique (cô­té de l’abri bus). Et pas de doute, sur la carte in­te­rac­tive d’Au­vergne Très Haut Dé­bit, tout le quar­tier (Lom­bard, Loyer, Bel­le­vue, Châ­teauGaillard) est éli­gible.

Feuille de route

Mais à Châ­teau­Gaillard, quand on de­mande à la po­pu­la­tion s’ils ont re­çu une pro­po­si­tion pour un abon­ne­ment à la fibre, puis­qu’elle est qua­si­ment par­tout à Thiers, la ré­ponse est sans ap­pel. « Non, on n’a pas d’in­for­ma­tion sur le su­jet. Ici, on est loin de Thiers. » Comme si avoir la fibre op­tique à Châ­teau­Gaillard re­le­vait de l’im­pen­sable. Comme si Châ­teau­Gaillard ne fai­sait même plus par­tie de Thiers. Il reste en­core un peu de che­min à faire, à la fibre op­tique, pour se faire connaître, et pour qu’on s’y in­té­resse.

Pour­tant, de­puis trois ans, la feuille de route du dé­ploie­ment est res­pec­tée à Thiers. Tout a com­men­cé en dé­cembre 2014, quand le pre­mier noeud de rac­cor­de­ment op­tique (*) était ins­tal­lé vers la salle Es­pace. « C’est un gros re­lais », pré­cise Lio­nel An­dré, conseiller mu­ni­ci­pal en charge du nu­mé­rique.

« Il est rac­cor­dé en amont au bâ­ti­ment d’Orange, si­tué au 29, ave­nue des États­Unis. En aval, la fibre part dans des boî­tiers ap­pe­lés « points de mu­tua­li­sa­tion de zone », qui per­met d’équi­per qua­si­ment toute la com­mune. » Ces « points de mu­tua­li­sa­tion de zone » (28 au to­tal), des­servent donc en­suite les par­ti­cu­liers, et per­mettent à tous les opé­ra­teurs de se rac­cor­der des­sus, via leur noeud de rac­cor­de­ment op­tique propre.

(*) Point de concen­tra­tion d’un ré­seau en fibre op­tique où sont ins­tal­lés les équi­pe­ments ac­tifs à par­tir des­quels l’opé­ra­teur ac­tive les ac­cès de ses abon­nés.

Les ar­moires de rac­cor­de­ment per­mettent d’ali­men­ter des quar­tiers en­tiers en fibre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.