Une école de la blo­ck­chain ?

La Gazette de Thiers - - LE CHOIX DE LA RÉDACTION - A. C.

Der­rière la cryp­to­mon­naie, se cache sur­tout l’avè­ne­ment de la blo­ck­chain, tech­no­lo­gie de sto­ckage trans­pa­rente, in­ef­fa­çable et in­fal­si­fiable qui per­met les tran­sac­tions. Ro­land Lan­nier la voit comme une ré­vo­lu­tion, qu’il ai­me­rait im­por­ter à Thiers sous forme d’école.

◗ « Nous avons ra­té, dans les an­nées quatre­vingt­dix, l’avè­ne­ment d’In­ter­net, nous ra­tons de­puis quelques an­nées, ce­lui de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, ne ra­tons pas la dé­mo­cra­ti­sa­tion de la blo­ck­chain. » Ces lignes, ti­rées du site in­ter­net du Huf­fing­ton Post, tra­duisent bien la pen­sée de Ro­land Lan­nier.

Un lieu qui rem­plit la fonc­tion du nu­mé­rique

La blo­ck­chain, ce grand livre nu­mé­rique ou­vert à tous, et où chaque tran­sac­tion, pour la cryp­to­mon­naie, est re­tra­cée, sans pou­voir la mo­di­fier ni l’ef­fa­cer, donne des idées au cou­te­lier.

« La blo­ck­chain a un po­ ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment ex­po­nen­tiel, pour tous les do­maines de l’éco­no­mie ou des ser­vices. C’est clai­re­ment la troi­sième ré­vo­lu­tion nu­mé­rique, après in­ter­net et le smart­phone. » Avec Entre Lab, l’as­so­cia­tion thier­noise dont fait par­tie Ro­land Lan­nier, ils ré­flé­chissent même à en mon­ter une école.

« Dé­jà, en centre­ville de Thiers, on n’a pas de lieu qui rem­plit la fonc­tion du nu­mé­rique. On ima­gine d’ores et dé­jà un lieu gé­né­ral avec Fab Lab, es­pace de co­wor­king, pé­pi­nière d’en­tre­prise géante, et dans cet éco­sys­tème de ré­si­dences, créa­tions et for­ma­tions, une école de la blo­ck­chain. En France, ça se compte sur les deux doigts de la main. C’est comme créer une école de dé­ve­lop­peur web en 92, avec des en­sei­gnants. On n’est qu’aux pré­mices de l’ou­til, donc on part tous à éga­li­té. »

Pour l’en­tre­pre­neur, « on pour­rait car­ré­ment ar­ri­ver à un cur­sus post­uni­ver­si­taire. Il faut im­pé­ra­ti­ve­ment com­prendre ce qu’est la blo­ck­chain et se de­man­der sur quoi ça peut être ap­pli­qué. La de­mande d’uti­li­sa­tion ira de fa­çon crois­sante, et ça va gé­né­rer der­rière une réa­li­té éco­no­mique, une oeuvre d’uti­li­té pu­blique. »

Le Bit­coin ne peut pas faire sans la blo­ck­chain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.