Six mi­nutes de gloire pour Mu­zard sur RMC

La Gazette de Thiers - - LA UNE - L. M.

Éric Mu­zard, à la tête de l’en­tre­prise thier­noise Gentleman barbier, a par­ti­ci­pé au concours « 60 mi­nutes de gloire » sur RMC. Un concours qui, même s’il ne l’a pas rem­por­té, lui a per­mis d’avoir une vi­si­bi­li­té na­tio­nale pen­dant quelques mi­nutes d’an­tenne.

◗ Cinq can­di­dats pour le concours « 60 mi­nutes de gloire ». Cinq can­di­dats que les au­di­teurs de la ra­dio RMC ont dû dé­par­ta­ger du lun­di 22 au ven­dre­di 26 jan­vier. Par­mi eux, Éric Mu­zard, à la tête de l’en­tre­prise thier­noise Gentleman barbier, spé­cia­li­sée dans les ra­soirs, ac­ces­soires et cos­mé­tiques de ra­sage.

« Je connais­sais dé­jà les “3 mi­nutes de gloire” de Ra­dio Bru­net [voir hors texte], ex­plique Éric Mu­zard. Je l’écoute quand je tombe des­sus. » Alors lorsque la pro­duc­tion de l’émis­sion l’ap­pelle pour par­ti­ci­per au concours « 60 mi­nutes de gloire », le Thier­nois ac­cepte… avec la cer­ti­tude, avec la pre­mière manche du concours, de pou­voir pré­sen­ter Gentleman barbier pen­dant trois pre­mières mi­nutes à l’an­tenne de RMC. « Je suis donc pas­sé lun­di 22 jan­vier et j’ai rem­por­té cette pre­mière manche », ra­conte Éric Mu­zard.

Six mi­nutes d’an­tenne et dé­jà des re­tom­bées

Choi­si par les au­di­teurs, il peut une nou­velle fois ob­te­nir trois mi­nutes d’an­tenne, cette fois en fi­nale. Face à lui, le chef d’une en­tre­prise spé­cia­li­sée dans le trai­te­ment de l’hu­mi­di­té et de la conden­sa­tion. « Là, mal­heu­reu­se­ment, je n’ai pas eu as­sez de voix [31 %, ndlr]. » Il n’ob­tien­dra donc pas les « 60 mi­nutes de gloire » lors de l’émis­sion Ra­dio Bru­net du ven­dre­di 2 fé­vrier.

Mais Éric Mu­zard ne semble pas vrai­ment dé­çu. « J’avais tout à ga­gner et rien à perdre, sou­ligne­t­il en sou­riant. J’ai dé­jà eu droit à six mi­nutes d’an­tenne avec une vi­si­bi­li­té na­tio­nale. » Une vi­si­bi­li­té qui a dé­jà eu quelques re­tom­bés. « Il y a eu des achats qui ont été dé­clen­chés. Nous avons éga­le­ment été contac­tés par des par­ti­cu­liers et des en­tre­prises avec qui nous al­lons peut­être dé­mar­rer quelque chose. Donc c’est vrai­ment une bonne chose. »

Éric Mu­zard a créé Gentleman barbier en 2010.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.