Un bud­get très ser­ré al­loué en ma­jo­ri­té aux bâ­ti­ments pu­blics

La Gazette de Thiers - - LA UNE - ALEXANDRE CHAZEAU

Le dé­bat d’orien­ta­tion bud­gé­taire de la Ville de Thiers s’est te­nu lun­di 5 fé­vrier, lors du con­seil mu­ni­ci­pal. La ma­jo­ri­té reste fi­dèle à ses prin­cipes pour 2018. Pas d’aug­men­ta­tion des im­pôts, pla­ni­fi­ca­tion d’in­ves­tis­se­ments sub­ven­tion­nés, et maî­trise des charges mal­gré un contexte fi­nan­cier tou­jours plus ten­du.

◗ Le con­seil mu­ni­ci­pal de Thiers a pré­sen­té lun­di 5 fé­vrier, les grandes orien­ta­tions bud­gé­taires du pro­chain exer­cice. Et plus que pour 2018, c’est une pla­ni­fi­ca­tion d’in­ves­tis­se­ments sur plu­sieurs an­nées qui a été éva­luée.

Le contexte fi­nan­cier

La ma­jo­ri­té n’aug­men­te­ra pas les im­pôts des Thier­nois. Et ce, mal­gré des charges à ca­rac­tère gé­né­ral qui pour­raient aug­men­ter de 0,5 %, tout comme la masse sa­la­riale des agents.

Thiers doit éga­le­ment faire face, et ce n’est pas nou­veau, à une baisse des do­ta­tions de l’État. En pre­nant comme base constante l’an­née 2013, pour la do­ta­tion glo­bale de fonc­tion­ne­ment (DGF), les fi­nances de la Ville ont vu s’éva­po­rer 3.960.914 € en cinq ans, cette do­ta­tion di­mi­nuant chaque an­née.

Ni­cole Gi­ry, ad­jointe et spé­cia­liste des bud­gets, a éga­le­ment mis en avant le Fonds de pé­réqua­tion in­ter­com­mu­nal et com­mu­nal (Fpic). La contri­bu­tion thier­noise de 2014 à 2018 s’élè­ve­ra en cu­mu­lé à 892.844 €. « Soit, entre le Fpic et la DGF, un manque à ga­gner de près d’1 mil­lion d’eu­ros par an, de­puis 2014 », sou­li­gnait­elle.

« La sup­pres­sion des contrats ai­dés en 2018 re­pré­sente 317.000 € de re­cettes en moins, l’in­dem­ni­té com­pen­sa­trice pour les agents face à la hausse de la Contri­bu­tion so­ciale gé­né­ra­li­sée, et la baisse de 80.000 € de la com­pen­sa­tion de la taxe pro­fes­sion­nelle, re­pré­sentent d’autres pertes », pré­ci­sait Ni­cole Gi­ry. « Cette baisse, c’est anor­mal, re­pre­nait Thier­ry Dé­glon, élu de l’op­po­si­tion. La com­pen­ sa­tion dure gen­ti­ment pen­dant trois ou quatre ans, et elle s’en va pe­tit à pe­tit ». « On pour­rait su­bir la même chose au ni­veau de la taxe d’ha­bi­ta­tion », s’in­quié­tait Claude No­wot­ny, maire de Thiers.

L’op­po­si­tion se mon­trait sa­tis­faite de la sta­bi­li­sa­tion des im­pôts, mais ti­quait for­te­ment sur la suite : « Je pense qu’on est dans une si­tua­tion où il faut en­vi­sa­ger une di­mi­nu­tion des charges et non pas une aug­men­ta­tion. Il faut être plus au­da­cieux que ça, si­non ça ne pas­se­ra pas, pré­co­ni­sait l’an­cien maire. La marge de ma­noeuvre pour in­ves­tir va di­mi­nuer, et c’est l’en­det­te­ment qui risque de faire l’ajus­te­ment. »

Plan plu­ri­an­nuel d’in­ves­tis­se­ment

Main­te­nir les dé­penses d’in­ves­tis­se­ment en des­sous de 5 mil­lions d’eu­ros par an, afin de ne pas ac­croître le rem­bour­se­ment de la dette, c’est la mis­sion en­tre­prise par la mu­ni­ci­pa­li­té, dans son plan d’in­ves­tis­se­ment 20182022. Un plan qui se dé­com­pose en trois grandes en­ve­loppes.

La pre­mière, consa­crée aux in­ves­tis­se­ments ré­cur­rents, pour un mil­lion d’eu­ros par an, afin d’en­tre­te­nir le do­maine pu­blic et le patrimoine com­mu­nal (voi­rie, es­paces verts, en­tre­tien et mise en confor­mi­té des bâ­ti­ments, vé­hi­cules, éner­gie…).

La se­conde en­ve­loppe, de 10 mil­lions d’eu­ros, concerne les in­ves­tis­se­ments struc­tu­rants, sub­ven­tion­nés à près de 50 %, à l’image de la ré­no­va­tion de la mé­dia­thèque, des mises aux normes et ré­no­va­tions dans les bâ­ti­ments pu­blics (écoles, mai­rie, mu­sée de la Cou­tel­le­rie, salle Es­pace, église SaintGe­nès, plan plu­ri­an­nuel voi­rie…).

La troi­sième en­ve­loppe concerne l’An­ru II, pour 1,5 mil­lion d’eu­ros par an. L’ob­jec­tif de l’équipe de Claude No­wot­ny est de pour­suivre le re­nou­vel­le­ment ur­bain, es­sen­tiel au dé­ve­lop­pe­ment et à l’at­trac­ti­vi­té du coeur de ville.

6 mil­lions d’eu­ros se­ront consa­crés au pro­gramme de l’An­ru II, de 2018 à 2022.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.