Mau­vaise pioche pour les écoles du ter­ri­toire

La Gazette de Thiers - - LA UNE - (PHO­TO : STÉ­PHA­NIE PA­RA)

L’Aca­dé­mie a pré­sen­té sa carte sco­laire pour 2018 avec de mau­vaises nouvelles pour des écoles du ter­ri­toire. Entre fer­me­tures de classes et suppres­ sion du dis­po­si­tif « Plus de maîtres que de classes », en­sei­gnants, pa­rents d’élèves et élus s’in­quiètent pour l’ave­nir des en­fants.

PAGES 4 et 5

La carte sco­laire 2018-2019 a été en­té­ri­née ven­dre­di 9 fé­vrier, lors d’un Con­seil dé­par­te­men­tal de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, sous l’au­to­ri­té du pré­fet. Si, par rap­port à la pre­mière mou­ture, des chan­ge­ments ont eu lieu, la casse est tout de même im­por­tante dans le Li­vra­dois- Fo­rez, avec 8,5 classes fer­mées, pour seule­ment 4 ou­ver­tures.

C’est donc dé­ci­dé. Même si des mo­di­fi­ca­tions po­si­tives ont été ap­por­tées sur la pre­mière ver­sion de la carte sco­laire, pro­po­sée lundi 29 jan­vier par le di­rec­teur aca­dé­mique des ser­vices de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, le dé­fi­cit sur les écoles du Li­vra­dois­Fo­rez res­te­ra im­por­tant à la pro­chaine ren­trée sco­laire, la carte sco­laire ayant été en­té­ri­née ven­dre­di 9 fé­vrier, lors d’un Con­seil dé­par­te­men­tal de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, sous l’au­to­ri­té du pré­fet.

Trois fer­me­tures an­nu­lées

Onze de­mi­postes is­sus du dis­po­si­tif « Plus de maîtres que de classes » n’exis­te­ront plus. Deux classes de ma­ter­nelle et une de pr imaire éga­le­ment. Et en­core, sans la forte mo­bi­li­sa­tion dans le sec­teur am­ber­tois (voir ci­des­sous), les dif­fi­cul­tés au­raient pu être plus éten­ dues. Le Co­mi­té tech­nique spé­cial dé­par te­men­tal convo­qué mar­di 7 fé­vrier ayant an­nu­lé les fer­me­tures pro­gram­mées de classes à Mar­sac­en­Li­vra­dois, Job et Saint­An­thème. Ain­si, les dé­lé­gués syn­di­caux avaient es­poir que d’autres si­tua­tions évo­luent d’ici cette date du ven­dre­di 9 févr ier, mo­ment de l’ul­time Con­seil dé­par­te­men­tal de l’Édu­ca­ tion na­tio­nale. Il n’en a rien été. Classes de ma­ter­nelle. Les écoles de Cou­pière et de Le­zoux per­dront une classe de ma­ter­nelle, pas­sant de cinq à quatre classes, avec une aug­men­ta­tion moyenne de six élèves par classe. École pri­maire. Seule l’école d’Es­cou­toux per­dra une classe de pri­maire, pas­sant de six à cinq classes, pour une aug­men­ta­tion moyenne de cinq élèves par classe. Plus de maîtres que de classes. Les écoles tou­chées, per­dant leur de­mi­poste du dis­po­si­tif sont les sui­vantes : Celles­sur­Du­rolle, Cha­bre­loche, La Mon­ner ie­le­Mon­tel, SaintR é m y ­s u r ­D urolle, cer­taines écoles de Thiers (Émile­Zo­la, George­Sand, La Vi­da­lie, Le Mou­tier, Tu­re­let), et l’école Henr iPour­rat d’Am­bert. Les écoles de Celles­surDu­rolle, de Saint­Ré­my­sur­Du­rolle, George­Sand et du Mou­tier à Thiers, ver­ront une classe créée, grâce au dé­dou­ble­ment des classes de CP. Un dé­dou­ble­ment des classes de CP qui se fe­ra aus­si à Cha­bre­loche, Saint­Ré­my­surDu­rolle et Thiers ( Émi­leZo­la, La Vi­da­lie et Tu­re­let), mais sans moyen sup­plé­men­taire, ce qui de­man­de­ra de l’or­ga­ni­sa­tion.

(PHO­TO D’ILLUS­TRA­TION : FLORIAN SALESSE).

Quelques classes ver­ront leurs ef­fec­tifs aug­men­ter, fai­sant craindre une baisse de la qua­li­té de l’en­sei­gne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.