Il tente de s’éva­der en pas­sant par la fe­nêtre du commissariat

En garde à vue pour port d’armes, Mo­ha­med, 21 ans, a es­sayé de s’échap­per en sau­tant par une fe­nêtre, di­manche 10 sep­tembre. Il a éco­pé de deux mois de pri­son.

La Gazette du Val d'Oise - - Faits Divers - Tho­mas HOFF­MANN

« J’ai vu la fe­nêtre ou­verte, je n’ai pas pris le temps de ré­flé­chir. » Face au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Pon­toise, Mo­ha­med ne s’ex­plique pas sur les rai­sons de son geste. Lun­di 11 sep­tembre, le jeune homme de 21 ans était dé­fé­ré en com­pa­ru­tion im­mé­diate après avoir ten­té de s’éva­der du commissariat de Cer­gy, la veille, en sau­tant par une fe­nêtre si­tuée au deuxième étage du bâ­ti­ment. Il avait été rat­tra­pé à temps par les po­li­ciers.

C’est pour port d’armes que Mo­ha­med avait été pla­cé en garde à vue au cours de la nuit du ven­dre­di 8 au sa­me­di 9 sep­tembre. Alors qu’ils pa­trouillent dans le quar­tier de Cer­gy-SaintCh­ris­tophe, les po­li­ciers aper­çoivent un in­di­vi­du prendre la fuite à leur vue. Ils se lancent alors à la pour­suite du fuyard le­quel se dé­bar­rasse d’une arme de poing dans sa ca­vale. Ra­pi­de­ment rat­tra­pé par les fonc­tion­naires, le Cer­gys­sois est re­trou­vé en pos­ses­sion d’un se­cond pis­to­let. Il est aus­si­tôt in­ter­pel­lé et em­me­né au commissariat de Cer­gy.

Di­manche, au terme de son au­di­tion, les po­li­ciers le re­con­duisent dans sa cel­lule de garde à vue lorsque que le jeune homme re­père une pe­tite fe­nêtre ou­verte dans l’es­ca­lier. Il fonce, passe une jambe dans le vide avant d’être cein­tu­ré par deux po­li­ciers qui l’em­pêchent de sau­ter.

« Vous ne sau­tez pas pour égayer votre garde à vue »

« Vous ris­quiez de vous bles­ser », sou­ligne la pré­si­dente du tri­bu­nal. « Il faut sau­ter pour le sa­voir », ré­torque le jeune homme, peu pro­lixe sur sa ten­ta­tive. « Je ne sais pas pour­quoi j’ai fait ça. » « Vous ne sau­tez pas pour égayer votre garde à vue, c’est quoi l’idée ? Mon­trer à la po­lice que vous n’avez pas peur ? Ren­trer chez vous pour pré­ve­nir X ou Y ? Al­ler prendre l’air ? », en­chaîne la ma­gis­trate. Sur le banc des pré­ve­nus, Mo­ha­med ne bronche pas. La pré­si­dente re­prend :« C’est illé­gal et in­cons­cient. Vous pen­siez que ce­la al­lait mettre un terme à la pro­cé­dure de port d’armes ? Ce­la ne sert à rien de s’éva­der. Vous au­riez été re­trou­vé. Vous y avez pen­sé ? » « Non », sou­pire le jeune homme pour qui ce genre d’in­frac­tion est « nor­mal ».

Dé­jà pla­cé en garde à vue par le pas­sé, le Cer­gys­sois n’avait tou­te­fois ja­mais ten­té de fi­ler. Rap­pe­lant qu’une ten­ta­tive d’éva­sion peut être pu­nie de trois ans d’em­pri­son­ne­ment et 45 000 eu­ros d’amende, le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique a sur­tout in­sis­té sur le pas­sé ju­di­ciaire du pré­ve­nu, condam­né en 2015 par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Rennes (Ille-et-Vi­laine) à un an de pri­son ferme pour tra­fic de co­caïne, mais éga­le­ment en sep­tembre 2016 à quatre mois de ré­clu­sion pour ten­ta­tive de vol par ef­frac­tion. Le ma­gis­trat a ain­si re­quis six mois de pri­son avec un main­tien en dé­ten­tion. Le tri­bu­nal a été moins sé­vère, pro­non­çant une peine de deux mois à l’en­contre du pré­ve­nu qui a été in­car­cé­ré à la mai­son d’ar­rêt du Val-d’Oise. L’en­quête se pour­suit, par ailleurs, sur la dé­ten­tion d’armes.

Mo­ha­med a été rat­tra­pé par deux po­li­ciers avant de sau­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.