« Ce rap­pro­che­ment est un abou­tis­se­ment na­tu­rel »

La Gazette du Val d'Oise - - Le Vexin -

Suite à l’ar­ticle pa­ru dans La Ga­zette du Val-d’Oise du 28 juin 2017 en page 22, et in­ti­tu­lé « Vers une fu­sion d’Avernes et Gadancourt ? » , le maire (Se) de Gadancourt, Mi­chel Nou­ry, sou­haite pu­blier le droit de ré­ponse sui­vant :

« En notre qua­li­té d’élus mu­ni­ci­paux de la ma­jo­ri­té du con­seil mu­ni­ci­pal de Gadancourt, nous avons consi­dé­ré qu’il était de notre de­voir, mieux, de notre res­pon­sa­bi­li­té de pré­voir et d’as­su­rer l’ave­nir de notre com­mune et de ses ha­bi­tants. L’his­toire de notre vil­lage et celle d’Avernes sont in­ti­me­ment liées de­puis de nom­breuses an­nées. Pour nous, ce rap­pro­che­ment est un abou­tis­se­ment na­tu­rel. Comment sur­vivre financièrement avec une Do­ta­tion glo­bale de fonc­tion­ne­ment qui est pas­sée de 20 603 eu­ros en 2010 à 12 665 eu­ros en 2017, alors que dans le même temps les pré­lè­ve­ments obli­ga­toires de l’État (Fn­gir et Fpic) sont pas­sés de 0 eu­ro en 2010 à 8 770 eu­ros en 2017 ?

Un bud­get com­mu­nal se doit d’être équi­li­bré et à ce jour les fi­nances de la com­mune sont saines. La fu­sion avec Avernes per­met­tra un ef­fet d’échelle, grace aux mu­tua­li­sa­tions. Comment dans ces condi­tions ré­pondre aux at­tentes lé­gi­times de nos ad­mi­nis­trés qui veulent des ser­vices, des ac­ti­vi­tés, des tra­vaux et l’en­tre­tien du patrimoine ?

La mu­tua­li­sa­tion des ser­vices est donc la seule so­lu­tion. Il n’y a, par ailleurs, au­cune pré­ci­pi­ta­tion, comme cer­tains vou­draient le lais­ser croire, mais bien une stratégie, celle de la réus­site et de la pé­ren­ni­sa­tion de nos deux com­munes fu­sion­nées.

Bien sûr, nous en­ten­dons les in­ter­ro­ga­tions de cer­tains, mais nous vou­lons rap­pe­ler que la ges­tion com­mu­nale se fait sur le ter­rain, en tra­vaillant les dos­siers, en écou­tant, dis­cu­tant, en consul­tant les dif­fé­rents ser­vices de l’État, du Dé­par­te­ment et du Parc na­tu­rel ré­gio­nal du Vexin fran­çais.

La ges­tion com­mu­nale ne se fait pas par contre dans les jour­naux, dont le conte­nu ré­dac­tion­nel donne le plus sou­vent la parole à ceux, sou­vent mi­no­ri­taires, qui s’op­posent, lais­sant la ma­jo­ri­té si­len­cieuse sur le cô­té.

Ceux qui pro­mettent de ne rien changer, le font au dé­tri­ment de l’in­té­rêt gé­né­ral. Il ne s’agit pas d’an­non­cer la tem­pête pour qu’elle vienne. Nous, nous tran­chons, et ne nous ca­chons pas der­rière un ni pour, ni contre, trop fa­cile lors­qu’on n’est pas aux com­mandes.

Et ce n’est pas un pro­jet fou, mais une grande vo­lon­té d’as­su­rer l’ave­nir de notre com­mune. »

Les com­munes d’Avernes et de Gadancourt vont fu­sion­ner le 1er jan­vier 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.