« Il faut sau­ver Jean-Vi­lar !»

Le co­mi­té Jean-Vi­lar se bat pour la ré­no­va­tion de la salle des fêtes Jean-Vi­lar. Il a lan­cé une pé­ti­tion qui a re­cueilli à ce jour 150 si­gna­tures.

La Gazette du Val d'Oise - - Le Parisis - Da­niel CHOL­LET

Ils s’op­posent au pro­jet an­non­cé par le maire, Georges Mo­thron (Lr), en mars 2016 : un pôle de loi­sirs à l’em­pla­ce­ment de la salle des fêtes.Ils ne voient dans ce pro­jet, pré­vu pour 2020, qu’un « bé­ton­nage » qui sa­cri­fie­ra les arbres et l’es­pace de pro­me­nade de­vant la Seine. Pour lan­cer sa pé­ti­tion et vendre ses cartes pos­tales fai­sant ré­fé­rence à Claude Mo­net (qui fut ins­pi­ré par ce paya­sage), le co­mi­té JeanVi­lar, com­po­sé d’élus et ex-élus de gauche, a choi­si un lieu sym­bo­lique : la salle Jean-Vi­lar, où se te­nait le sa­lon des as­so­cia­tions, le week-end der­nier.

La salle des fêtes, construite en 1970, doit être rem­pla­cée par une nou­velle salle de spec­tacle, en­tou­rée d’un ci­né­ma, de ma­ga­sins et res­tau­rants. La mai­rie a délégué ce pro­jet au groupe pri­vé Fi­min­co. Le co­mi­té, lui, plaide pour la ré­no­va­tion de cette salle. Do­mi­nique Ma­riette (Lo), qui or­ga­nise chaque an­née le sa­lon lit­té­raire Sous les cou­ver­tures, est in­quiet. « Ce pro­jet de pôle de loi­sirs nous pose pro­blème : sa lo­ca­li­sa­tion, la li­qui­da­tion de la salle des fêtes et les consé­quences pour les as­so­cia­tions. Pour nous c’est une aven­ture et ce­la fait dis­pa­raître un pay­sage, ves­tige du Ar­gen­teuil im­pres­sion­niste. Au­jourd’hui à Jean-Vi­lar, ce­la nous coûte en lo­ca­tion, pour notre sa­lon, 1600 € la jour­née. Combien ce se­ra de­main avec le pri­vé ? »

« Dé­li­rant »

« L’em­pi­le­ment de tant de pro­jets sur cette par­celle est dé­li­rant, dans une en­trée de ville char­gée en termes de cir­cu­la­tion », es­time le co­mi­té, qui juge la po­pu­la­tion « peu in­for­mée ». La pé­ti­tion a re­cueilli 150 si­gna­tures. Le co­mi­té vise les 5 000 si­gna­tures et compte user de « tous les re­cours pos­sibles» pour stop­per le pro­ces­sus.

Re­cours

Mais de­puis dix-huit mois, les choses avancent. Plu­sieurs dé­ci­sions ont dé­jà été adop­tées en con­seil mu­ni­ci­pal (comme la vente du ter­rain pour 7,5 mil­lions d’€), que les membres élus du co­mi­té n’ont évi­dem­ment pas vo­té. Les as­so­cia­tions ont été in­for­mées qu’elles or­ga­ni­se­raient leurs ma­ni­fes­ta­tions, à par­tir du mois de fé­vrier pro­chain, dans une struc­ture pro­vi­soire au Val Nord, à cô­té de la Halle des sports Ro­ger-Ou­vrard, le temps des tra­vaux. L’ap­pel d’offres a eu lieu ven­dre­di 8 sep­tembre. La fin de Jean-Vi­lar semble donc proche.

Ma­rie-Jo­sé Cay­zac (conseillère mu­ni­ci­pale d’op­po­si­tion, Dvg), Frédéric Le­febvre-Na­ré (conseiller mu­ni­ci­pal d’op­po­si­tion, cen­triste) et Do­mi­nique Ma­riette (mi­li­tant Lutte ou­vrière) mènent un com­bat pour « sau­ver » la salle des fêtes Jean-Vi­lar.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.