Une mai­son de san­té en 2018 à Éra­gny-sur-Oise

La Gazette du Val d'Oise - - Cergy - J.C.

Elle aus­si en proie à la me­nace d’un dé­sert mé­di­cal, la mu­ni­ci­pa­li­té éra­gnienne ne reste pas les bras bal­lants. Une mai­son de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naire au­ra pi­gnon sur rue dès fé­vrier 2018 dans le quar­tier de la gare. 300 000 eu­ros ont été in­ves­tis pour amé­na­ger un es­pace de 150 m2. Mé­de­cins gé­né­ra­listes, in­fir­mière, or­tho­pho­niste, den­tiste s’y ins­tal­le­ront.

Six mé­de­cins pour 17 000 ha­bi­tants

Aler­tée par l’Ars (Agence ré­gio­nale de la san­té) d’un vé­ri­table risque de dé­ser­ti­fi­ca­tion mé­di­cale, la mu­ni­ci­pa­li­té éra­gnienne a dé­ci­dé de se mettre en mou­ve­ment. « Il fal­lait ab­so­lu­ment ré­agir, confiait en mars der­nier Thi­bault Hum­bert, maire Lr d’Éra­gny-sur-Oise. On a per­du en trois ans, de 2012 à 2015, 50 % de nos mé­de­cins. Les dé­serts mé­di­caux, ce n’est pas seule­ment en pro­vince. C’est un réel sou­ci qui touche toute l’ag­glo de Cer­gy-Pon­toise. Par rap­port à cer­taines com­munes qui vont se retrouver désha­billées, on a pris de l’avance. » Dé­part en re­traite, crise des vo­ca­tions, mé­de­cins qui choi­sissent de tra­vailler en groupe au sein d’un ca­bi­net… La me­nace du dé­sert mé­di­cal a ses causes. Éra­gny est bien pla­cée pour le sa­voir. Au­jourd’hui, la com­mune de l’ag­glo cer­gy­pon­taine compte six mé­de­cins gé­né­ra­listes pour 17 000 ha­bi­tants.

Une mai­son de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naire au­ra pi­gnon sur rue dès fé­vrier 2018 dans le quar­tier de la gare. Mé­de­cins gé­né­ra­listes, in­fir­mière, or­tho­pho­niste, den­tiste s’y ins­tal­le­ront.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.