Ta­ver­ny en com­mun pose son bar­num aux Li­gnières

La Gazette du Val d'Oise - - Le Parisis - Alain DUPEYRAT

Is­sus du Front de gauche et de La France in­sou­mise (Fi), ils s’ap­pellent dé­sor­mais Ta­ver­ny en com­mun (un nom ti­ré du pro­gramme de Jean-Luc Mé­len­chon, l’Ave­nir en com­mun). Les membres de l’as­so­cia­tion, par­mi les­quels Sé­bas­tien Da­vi­gnon (Fi, ex-can­di­dat aux élec­tions lé­gis­la­tives), Pierre San­dri­ni, conseiller mu­ni­ci­pal d’op­po­si­tion, et Pa­trick Couf­fin, ont po­sé leur bar­num sa­me­di 10 fé­vrier dans le quar­tier des Li­gnières, pour avoir un échange avec les Ta­ber­na­ciens au­tour de la san­té. Une ren­contre au croi­se­ment des rues des Li­gnières et Fon­tai­nedes-Pa­reux.

Les mi­li­tants ont of­fert la pos­si­bi­li­té d’une consul­ta­tion de ta­ba­co­lo­gie. Ils ont éga­le­ment col­lec­té des mé­di­ca­ments des­ti­nés à une as­so­cia­tion. Chaque per­sonne

in­té­res­sée pou­vait aus­si rem­plir un ques­tion­naire de

san­té, des­ti­né à une étude « sur le mieux-vivre en­semble ».

Par­mi les ques­tions : « Vous con­si­dé­rez-vous en bonne san­té ? Avez-vous la pos­si­bi­li­té de vous dé­pla­cer fa­ci­le­ment pour al­ler à un ren­dez-vous ? L’offre de soins dis­po­nible sur Ta­ver­ny es­telle suf­fi­sante ? »

« Dans le contexte ac­tuel où il est dif­fi­cile de trou­ver un mé­de­cin, nous étu­die­rons ces ré­ponses et nous sou­met­trons tous ces élé­ments au con­seil mu­ni­ci­pal », ex­plique Pierre San­dri­ni. C’est aus­si aux Li­gnières que la Ville a per­mis, il y a peu moins d’un an, d’ac­cueillir le siège de Sos mé­de­cins 95.

Les membres de Ta­ver­ny en com­mun, sa­me­di 10 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.