Le pôle pour les élèves sourds en re­tard

La Manche Libre (Cherbourg) - - SOCIETE -

L’As­so­cia­tion des Pa­rents d’Elèves Sourds du Cal­va­dos (APES14) vient d’ob­te­nir du tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Caen l’ou­ver­ture d’un Pôle d’En­sei­gne­ment pour les Jeunes Sourds (PEJS) pour la ren­trée 2018.

La créa­tion d’un Pôle d’En­sei­gne­ment pour les Jeunes Sourds (PEJS), dans les aca­dé­mies a été ren­due obli­ga­toire par une cir­cu­laire mi­nis­té­rielle de fé­vrier 2017. De­puis, l’aca­dé­mie de Caen avait fait traî­ner le pro­ces­sus. LE PEJS est un en­semble d’éta­blis­se­ments de la ma­ter­nelle au ly­cée re­grou­pés sur une zone géo­gra­phique res­treinte pour li­mi­ter les dé­pla­ce­ments des élèves.

Se­lon Ca­the­rine Vel­la, pré­si­dente de l’As­so­cia­tion Na­tio­nale des Pa­rents d’En­fants Sourds (ANPES), c’est dé­jà un pre­mier pas. C’est pour­quoi elle es­time que la cir­cu­laire de 2017 n’est pas suf­fi­sante. “Si on ob­tient au moins un pôle par aca­dé­mie c’est bien, mais il fau­drait ré­flé­chir à un maillage ter­ri­to­rial plus im­por­tant pour s’as­su­rer de ne pas iso­ler les en­fants”, ex­plique-telle, car la prin­ci­pale dif­fi­cul­té d’un en­fant sourd, est de se re­trou­ver seul dans sa si­tua­tion. “Et même s’il n’y a qu’un seul élève, il a le droit à un par­cours sco­laire co­hé­rent,” ajoute-t-elle.

Le PEJS fa­ci­lite la sco­la­ri­sa­tion des en­fants sourds dans un mi­lieu or­di­naire tout en ayant la pos­si­bi­li­té de choi­sir un en­sei­gne­ment bi­lingue fran­çais écrit/langue des signes ou com­plè­te­ment en fran­çais. Il en existe dé­jà un PEJS à Tou­louse et à Poi­tiers, l’aca­dé­mie de Rennes y tra­vaille. A Caen, “le PEJS n’est pas du tout réa­li­sé,” s’in­surge Ca­the­rine Vel­la. L’aca­dé­mie as­sure que l’étude du pro­jet est en cours, mais ce­la risque de prendre du temps. Pas sûr que ce pôle puisse voir le jour pour la ren­trée 2018.

Les As­so­cia­tions de pa­rents d’élèves sourds ré­clament le droit pour leurs en­fants d’étu­dier en mi­lieu or­di­naire et d’ap­prendre au­tant le fran­çais écrit que la langue des signes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.