Le XC40 : le pe­tit SUV de Vol­vo est pro­mis à une belle car­rière

Le XC40 est le pre­mier SUV que Vol­vo ancre dans la ca­té­go­rie des com­pacts. Il est pro­mis à de­ve­nir, à terme, son “tout-che­min” le plus ven­du. Une im­por­tance stra­té­gique.

La Manche Libre (Cherbourg) - - AUTOMOBILE - Phi­lippe Her­vieu

Après avoir re­nou­ve­lé ses plus luxueuses pro­duc­tions, Vol­vo passe main­te­nant aux mo­dèles de plus large dif­fu­sion. En com­men­çant par un in­édit XC40 qui l’in­tro­duit dans la ca­té­go­rie phare des SUV com­pacts et de rang pre­mium. Pa­ré d’un look agréable, pas­sa­ble­ment dif­fé­rent de ses aî­nés XC90 et XC60, il en cultive néan­moins l’air de fa­mille. Tels les feux de jour à LED en “mar­teau de Thor”, l’in­faillible signe de re­con­nais­sance d’une Vol­vo. Sa lon­gueur l’ins­crit par­mi les plus grands re­pré­sen­tants de la ca­té­go­rie. Et avec sa hau­teur im­por­tante, égale à celle du XC60, il passe au re­gard pour plus vo­lu­mi­neux qu’il n’est. L’ha­bi­ta­bi­li­té et le coffre y trouvent leur compte.

Un vé­hi­cule com­mu­ni­cant

À bord, les traits de mo­der­ni­té sont nom­breux. À com­men­cer par une ins­tru­men­ta­tion nu­mé­ri­sée de belle fac­ture, confi­gu­rable aux pré­fé­rences du conduc­teur. Et un grand écran cen­tral ver­ti­cal, cou­leur et tac­tile de 9 pouces, per­met d’ac­cé­der à tout ce qui concourt à rendre le vé­hi­cule com­mu­ni­cant, en ver­tu d’une per­for­mante in­ter­face Sen­sus Con­nect.

Les sièges avant sont ex­cel­lents, ajus­tables élec­tri­que­ment en haut de gamme, et ac­com­pa­gnés d’es­paces de ran­ge­ments aus­si vastes que pra­tiques. Tels les bacs de contre-porte, li­bé­rés des haut­par­leurs an­crés plus en hau­teur. Avec l’op­tion Har­man Kar­don (750 €), l’am­biance so­nore de­vient cris­tal­line. Et à l’in­verse des ha­bi­tacles ger­ma­niques sou­vent sombres et sans fan­tai­sie, la dé­co­ra­tion in­té­rieure du XC40 confirme le sa­voir-faire sué­dois en la ma­tière, spé­cia­le­ment réus­sie en haut de gamme.

Ap­pa­rais­sant dans ses fi­ni­tions éla­bo­rées Mo­men­tum et R-De­si­gn, d’ins­pi­ra­tion spor­tive, la gamme se­ra vite com­plé­tée par une ver­sion de base et deux hauts de gamme, Ins­crip­tion et Ins­crip­tion Luxe.

Sûr et to­nique

Cette Vol­vo fa­bri­quée en Bel­gique dé­marre sa car­rière avec les deux mo­to­ri­sa­tions de pointe, 4 cy­lindres 2.0 es­sence tur­bo T5 de 247 ch et 2.0 Die­sel double tur­bo D4 de 190 ch, avec boîte au­to Gear­tro­nic 8 rap­ports et trans­mis­sion in­té­grale gé­né­ra­li­sées. S’y ajoute, dans la fou­lée, le pre­mier 3 cy­lindres de Vol­vo, un 1.5 es­sence à in­jec­tion di­recte T3 de 156 ch, d’abord as­so­cié à une boîte 6 vi­tesses. Deux autres 4 cy­lindres, T4 es­sence de 190 ch et D3 die­sel de 150 ch, ar­ri­ve­ront en­suite. Sui­vis, cou­rant 2019, d’un T5 Twin En­gine hy­bride re­char- geable. Le SUV com­pact sué­dois se si­gnale aus­si par sa ri­chesse en dis­po­si­tions sé­cu­ri­taires de sé­rie : Ci­ty Sa­fe­ty, pro­tec­tion an­ti sor­tie de route, an­ti­col­li­sion et chocs la­té­raux, 7 air­bags, dis­po­si­tif SIPS, etc. Au vo­lant, où l’on se sent d’em­blée bien ins­tal­lé, le mi­ni le­vier de com­mande de la boîte au­to­ma­tique, sans contact “by wire”, en­gage chaque rap­port d’une seule im­pul­sion, vers l’avant ou l’ar­rière. Et vers la gauche ou la droite, on ré­tro­grade ou l’on monte un rap­port “ma­nuel­le­ment”. Le stade R-De­si­gn bé­né­fi­cie de pa­lettes au vo­lant (en op­tion, 150 €).

Sur la route, que l’on mène le fou­gueux T5 es­sence ou le dé­jà to­nique D4 die­sel, un agréable feu- tré de fonc­tion­ne­ment im­prègne la fa­cette dy­na­mique du XC40. Di­rec­tion réus­sie et châs­sis ri­gou­reux s’ac­cordent à un plai­sant confort. Y com­pris en R-De­si­gn, où l’amor­tis­se­ment plus raide ne mal­mène quand même pas les pas­sa­gers. En­fin, à l’oreille, le D4 die­sel ne se dis­tingue guère d’un es­sence, hor­mis au ra­len­ti ! Et il n’est pas loin d’en avoir la ré­ac­ti­vi­té. Plus rare en­core, la te­nue de route du XC40 ap­pa­raît aus­si as­su­rée avec le meilleur es­sence, ou le meilleur die­sel. Et ces deux blocs là mé­nagent plu­tôt bien leur con­som­ma­tion, 11,2 l./100 pour le T5 et 9 l./100 pour le D4, au cours d’un es­sai sans trop de com­pro­mis.

Plas­tique ave­nante, dou­ceur de conduite : pour ti­rer son épingle du jeu face à une concur­rence four­nie, Vol­vo a pris soin de faire sor­tir son XC40 du lot.

For­gée dans un clas­si­cisme de bon goût et une belle qua­li­té consti­tu­tive, la planche de bord par­ti­cipe à l’am­biance “pre­mière classe” du XC40.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.