La pé­do­psy­cha­trie fait peau neuve

La Manche Libre (Cherbourg) - - CHERBOURG EN COTENTIN -

Le ven­dre­di 1er juin a eu lieu l’inau­gu­ra­tion des deux lo­caux qui com­posent le pôle de pé­do­psy­chia­trie de Cher­bourg. Ces deux centres prennent en charge l’ac­cueil de jour des jeunes de tout âge at­teints de tout type de troubles psy­cho­lo­giques ou psy­cho­mo­teurs. La spé­ci­fi­ci­té d’une telle struc­ture et le cadre de soin qui y est lié en font une “offre unique” qui peut ré­pondre aux “be­soins de san­té d’une zone géo­gra­phique qui s’étend bien au-de­là de Cher- bourg”, pré­cise Jeanne Jos­seaume de la Fon­da­tion Bon Sau­veur. Ce sont en ef­fet de tout le Co­ten­tin que sont ve­nus les 600 en­fants qui ont dé­jà été concer­nés par cette prise en charge l’an­née pas­sée.

“Un cadre épu­ré”

Pour ré­pondre aux nou­velles obli­ga­tions mé­di­cales, les lo­caux ont été adap­tés pour que des es­paces soient as­so­ciés à la re­laxa­tion mais éga­le­ment à de né­ces­saires ac­ti­vi­tés, comme du des­sin ou du bri­co­lage. Ni­co­las Bois­roux, ar­chi­tecte en charge du Pôle Res­sources En­fance a aus­si dû ré­pondre à des be­soins bien spé­ci­fiques comme ce­lui de l’iso­le­ment acous­tique pour per­mettre “la so­brié­té et le confort” mais sur­tout ce­lui de “ga­ran­tir un cadre épu­ré”, les soi­gnants adap­tant eux-mêmes le cadre aux né­ces­si­tés liées au soin des en­fants. Les psy­cho­mo­tri­ciens, or­tho­pho­nistes, psy­cho­logues et édu­ca­teurs spé­cia­li­sés y voient ain­si de nou­velles op­por­tu­ni­tés mé­di­cales.

Une cen­taine de pra­ti­ciens, de par­te­naires et d’élus ont en­semble tour­né la page de la pé­do­psy­chia­trie du Co­ten­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.