Nis­san Leaf, bien­ve­nue à bord de la voi­ture élec­trique

La Manche Libre (Cherbourg) - - AUTOMOBILE - Phi­lippe Her­vieu

Nis­san est en avance sur la voi­ture élec­trique et le prouve avec la se­conde gé­né­ra­tion de la Leaf, lan­cée il y a près d’un an sur l’Hexa­gone. 3 500 exem­plaires y cir­culent dé­jà. Contact !

C’est en 2010 que Nis­san a eu l’au­dace de lan­cer, en pion­nier, la pre­mière voi­ture élec­trique de grande sé­rie, qui était aus­si la pre­mière com­pacte du genre. Cette 5 places a fait mouche, se his­sant lar­ge­ment en tête des ventes mon­diales de vé­hi­cules zé­ro émis­sion du­rant toute sa car­rière. Après plus de 283 000 exem­plaires pro­duits, une se­conde gé­né­ra­tion, for­cé­ment plus abou­tie, a pris le re­lais l’hi­ver der­nier. Et à l’évi­dence, la nou­velle Leaf s’avère plus gra­cieuse, ha­billée d’une car­ros­se­rie sculp­tu­rale, to­nique et ac­tuelle, dans l’es­prit du style de la ré­cente ci­ta­dine Mi­cra, fa­bri­quée en France.

Pour sa part construite en Gran­deB­re­tagne, la der­nière Leaf dé­passe sa de­van­cière de 4 cm, pour se mon­trer plus ha­bi­table. On le vé­ri­fie en s’ins­tal­lant aux places ar­rière, plu­tôt gé­né­reuses, comme en ac­cès à bord, grâce au pro­fil des por­tières pos­té­rieures. En outre, le vo­lume du coffre a ga­gné 65 l., et la ban­quette ar­rière, ra­bat­table 60/40, peut en aug­men­ter la ca­pa­ci­té.

Agréable au re­gard comme au tou­cher, la planche de bord bi­co­lore contri­bue aus­si à la mo­der­ni­té am­biante par une ins­tru­men­ta­tion nu­mé­rique vi­sua­li­sée, et un pom­meau du joys­tick tein­té en bleu, qui en­gage en toute fa­ci­li­té les marches avant et ar­rière. Tou­te­fois, le vo­lant n’est réglable qu’en hau­teur, pas en pro­fon­deur. En re­vanche, on dis­pose d’un écran cen­tral cou­leur de 7 pouces dès la ver­sion d’ac­cès, dé­dié à la na­vi­ga­tion et à la connec­ti­vi­té. Sur le stade au-des­sus, on gagne une vi­sion pa­no­ra­mique à 360° ain­si qu’une ca­mé­ra de re­cul qui fa­ci­lite toute ma­noeuvre com­pli­quée. Cinq fi­ni­tions se chargent de ré­par­tir les équi­pe­ments, dont deux ex­clu­sives aux en­tre­prises.

Le si­lence est d’or

Mais le meilleur, ici, tient à la fa­cette tech­nique, avec un mo­teur élec­trique syn­chrone de 150 ch, contre 109 pré­cé­dem­ment. Pro­grès aus­si sur la bat­te­rie Li­thium-ion de 192 cel­lules, d’une ca­pa­ci­té de 40 ki­lo­watts/heure. Deux câbles de re­charge sont four­nis, pour pou­voir se bran­cher par­tout. Et pour re­faire “le plein” de cou­rant, il faut 7 heures sur WallBox 32 am­pères, 21 heures sur prise do­mes­tique 220 volts… mais 40 à 60 mi­nutes sur une borne de re­charge ra­pide, et ré­cu­pé­rer 80 % de l’au­to­no­mie. Au vo­lant, le si­lence est d’or ! Qua­si­ment pas de bruit en rou­lant, juste la per­cep­tion de l’air glis­sant sur la car­ros­se­rie. Et le très dis­cret ron­ron­ne­ment d’un mo­teur élec­trique cou­pleux - 320 Nm dé­li­vrés dès le dé­mar­rage. S’il dis­tille dé­jà un cer­tain en­train sur le mode ECO qui épargne mieux l’éner­gie, en zone pé­ri­ur­baines par exemple, il four­nit net­te­ment plus de peps sur le mode nor­mal (0100 km/h en 7“9), et la Leaf peut poin­ter à 144 km/h.

Tout en ap­pré­ciant la di­rec­tion, douce et pré­cise, le conduc­teur peut aus­si confi­gu­rer le style de conduite de sa mon­ture. Avec le pre­mier, conven­tion­nel, l’au­to conti­nue sur sa lan­cée au le­ver de pied. Mais avec le sys­tème”ePe­dal“, de sé­rie, l’au­to ra­len­tit for­te­ment dès qu’on sou­lage l’ac­cé­lé­ra­teur - pour ré­gé­né­rer la bat­te­rie -, et peut même s’ar­rê­ter sous l’ac­tion de ce seul frein mo­teur. L’ha­bi­tude est vite prise de me­ner la Leaf avec la seule pé­dale de droite, celle de gauche – les freins - res­tant na­tu­rel­le­ment tou­jours ac­tive.

Quoique rai­son­nable sur la bas­cule, la Leaf s’avère ré­tive à toute conduite spor­tive en rai­son des 310 kg de la bat­te­rie ré­par­tis sous le plan­cher… et le sys­tème ESP de contrôle élec­tro­nique de la tra­jec­toire y veille ! L’amor­tis­se­ment ap­pa­raît un peu ferme sur les chaus­sées dé­gra­dées. En contre­par­tie, l’au­to­no­mie théo­rique entre deux re­charges - sur route - est de 270 km, et da­van­tage en ville. Et l’on peut comp­ter des­sus dans la pra­tique. Le tout est d’être or­ga­ni­sé de ma­nière à re­char­ger dès que la Leaf est en sta­tion­ne­ment pro­lon­gé.

La Leaf est au ta­rif d’une com­pacte ther­mique de ca­té­go­rie pre­mium, juste contre­par­tie pour une com­pacte élec­trique à la pointe de la tech­no­lo­gie.

L’écran cen­tral as­sure té­lé­pho­nie, gui­dage, connec­ti­vi­té, et lo­ca­lise les points de re­charge, avec mise à jour au­to­ma­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.