EPR : EDF va de­voir contrô­ler 150 sou­dures

La Manche Libre (Coutances) - - L’actu En Region -

Après la dé­tec­tion d’écarts de qua­li­té sur des sou­dures, le ca­len­drier de L’EPR de Fla­man­ville, qui pré­voit le char­ge­ment du com­bus­tible fin 2018 et un dé­mar­rage en 2019, pour­rait de nou­veau dé­ra­per, tout comme le coût to­tal du chan­tier es­ti­mé à 10,5 mil­liards d’eu­ros. Le 21 mars, lors de la vi­site com­plète ini­tiale du ré­ac­teur, EDF a dé­ce­lé des dé­fauts sur des sou­dures du cir­cuit se­con­daire prin­ci­pal. Sur ce ré­seau de 360 mètres de tuyau­te­ries re­liant la tur­bine aux gé­né­ra­teurs de va­peur, 150 sou­dures ont été réa­li­sées par un grou­pe­ment d’en­tre­prises me­né par Fra­ma­tome (Ex Are­va NP). Comme le pré­voit la ré­gle­men­ta­tion, ce sont les four­nis­seurs qui se sont char­gés, à l’aide de tirs ra­dio et d’ul­tra­sons, du contrôle qua­li­té avant la li­vrai­son. Au­cun dé­faut n’avait alors été dé­tec­té.

Nou­veau re­tard ?

“Nous avons eu un écart entre nos propres constats et ceux qui avaient été réa­li­sés par les en­tre­prises, ob­serve Xa­vier Ur­sat, Di­rec­teur Exé­cu­tif Groupe en charge de l’in­gé­nie­rie et des Pro­jets Nou­veau Nu­cléaire. Nous avons dé­ci­dé d’ef­fec­tuer des contrôles contra­dic­toires sur les 150 sou­dures du cir­cuit se­con­daire”. Ces in­ves­ti­ga­tions du­re­ront jus­qu’à la fin du mois de mai. Une re­prise des sou­dures pour­rait avoir un im­pact sur le ca­len­drier.

Entre 6 et 8 se­maines sont né­ces­saires pour réa­li­ser une sou­dure du cir­cuit se­con­daire. Pour la re­prendre à mi-épais­seur, il faut comp­ter entre deux et trois se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.