La po­li­cière et ses en­fants “ra­di­ca­li­sés”

La Manche Libre (Coutances) - - France-monde -

A Ma­gnan­ville dans les Yve­lines, en juin 2016, le com­man­dant de po­lice Jean-bap­tiste Sal­vaing et Jes­si­ca Schnei­der, du com­mis­sa­riat des Mu­reaux, avaient été as­sas­si­nés à leur do­mi­cile par le ter­ro­riste La­ros­si Ab­bal­la. L’en­quête a connu cette se­maine un re­bon­dis­se­ment in­at­ten­du et in­quié­tant : Ma­ry­line B., po­li­cière de 49 ans, a été in­ter­pel­lée avec quatre autres suspects dont son fils et sa fille, soup­çon­nés de dji­ha­disme.

L’in­ter­pel­lée, qui vit à Mantes-lajo­lie, est ma­jor de po­lice dans les Yve­lines et ex-dé­lé­guée du syn­di­cat po­li­cier Al­liance. Ses deux en­fants sont conver­tis à l’is­lam. En 2016, elle avait dé­jà fait l’ob­jet d’une en­quête de L’IGPN pour avoir hé­ber­gé chez elle une amie de sa fille fi­chée S. Puis elle avait été in­no­cen­tée et pro­mue au grade su­pé­rieur...

Or la jeune fille hé­ber­gée par elle en 2016 connais­sait Ab­bal­la, et elle est ac­tuel­le­ment en pri­son pour une autre af­faire de ter­ro­risme. Son frère fait par­tie des six per­sonnes in­ter­pel­lées cette se­maine dans l’en­quête de Ma­gnan­ville. Et les em­preintes de plu­sieurs per­sonnes sus­pectes ont été re­le­vées sur la scène de crime.

D’où la ques­tion des en­quê­teurs : est-ce par des conver­sa­tions fa­mi­liales avec Ma­ri­lyne B. que les noms et l’adresse des deux fu­tures vic­times ont été connus de leurs fu­turs as­sas­sins ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.