Qui vou­dra de Saint-paul ?

La Manche Libre (Granville) - - Granville -

Après la désaf­fec­ta­tion de l’édi­fice re­li­gieux, la Ville de Gran­ville pro­pose une ces­sion, sous forme d’un bail em­phy­téo­tique, de l’em­blé­ma­tique église Saint-paul. Le fu­tur lo­ca­taire de­vra tou­te­fois ré­pondre à cer­taines condi­tions.

PA­TRI­MOINE

Pa­trice Besse, l’agence im­mo­bi­lière pa­ri­sienne spé­cia­li­sée dans la vente de bâ­ti­ments de ca­rac­tère, a été mis­sion­née par la mu­ni­ci­pa­li­té de Gran­ville pour prendre en charge la ces­sion, sous forme d’un bail em­phy­téo­tique au pro­fit de la com­mune, de l’im­po­sante église Saint-paul.

Trois exi­gences im­po­sées

“C’est le seul ven­deur qui a ré­pon­du à notre ca­hier des charges. Il est spé­cia­li­sé dans la re­con­ver­sion des bâ­ti­ments aty­piques comme les châ­teaux, belles de­meures, etc.”, rap­porte Do­mi­nique Bau­dry, maire de Gran­ville, mer­cre­di 3 oc­tobre. D’après les ser­vices de la Ville, le loyer res­te­ra à dé­fi­nir lors des né­go­cia­tions. Un ap­port de 30 000 eu­ros est tou­te­fois de­man­dé au can­di­dat, pour les ho­no­raires d’après la mu­ni­ci­pa­li­té. “Le lieu peut se prê­ter à des pro­jets va­riés et pour­quoi pas plu­riels, l’ab­sence de pro­tec­tion au titre des Mo­nu­ments his­to­riques lais­sant toute la­ti­tude au fu­tur ges­tion­naire”, peut-on lire dans l’an­nonce où il est éga­le­ment pré­ci­sé que trois exi­gences se­ront im­po­sées.

Il est ain­si de­man­dé au fu­tur ges­tion­naire de mettre en oeuvre un pro­jet éco­no­mi­que­ment viable. Il de­vra sup­por­ter la charge de la re­mise en état d’usage des lieux et leur en­tre­tien du­rant toute la du­rée du bail. La mu­ni­ci­pa­li­té de­mande un pro­jet in­no­vant, res­pec­tueux du pa­tri­moine et ac­cep­table so­cia­le­ment. L’an­nonce pré­cise bien que “la ré­af­fec­ta­tion de­vra ren­con­trer l’as­sen­ti­ment des ha­bi­tants de la com­mune”.

Pas de des­truc­tion to­tale de l’édi­fice

“Il faut que le pro­jet fasse non pas l’una­ni­mi­té, mais qu’il re­cueille au moins l’as­sen­ti­ment de la ma­jo­ri­té des ha­bi­tants. Nous sou­hai­tons un pro­jet pa­tri­mo­nial, so­cié­tal et éco­no­mique, dans le même es­prit que ce qui est mis en oeuvre à l’es­pace Cam­ber­non (ac­tuel­le­ment en res­tau­ra­tion pour ac­cueillir une bras­se­rie NDLR)”, rap­porte Do­mi­nique Bau­dry. L’élue pour­suit : “l’es­pace Cam­ber­non a été sau­vé avec des tra­vaux conformes à l’es­prit de l’édi­fice. Ce pro­jet va ap­por­ter un plus à la Haute-ville et le bâ­ti­ment se­ra ac­ces­sible à tous. On veut quelque chose dans la même dé­marche. Il n’est pas ques­tion de dé­mo­lir l’église Saint-paul pour en faire des ap­par­te­ments.” Do­mi­nique Bau­dry rap­pelle la res­tric­tion prin­ci­pale im­po­sée au fu­tur ges­tion­naire : l’in­ter­dic­tion de dé­truire to­ta­le­ment l’édi­fice re­li­gieux. Elle conclut : “On veut qu’il reste quelque chose de cette église.”

Après la désaf­fec­ta­tion de l’église Saint-paul, la mu­ni­ci­pa­li­té pro­pose de mettre à dis­po­si­tion l’édi­fice re­li­gieux à tra­vers un bail em­phy­téo­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.