Les des­sins de Le Dieu à San Fran­cis­co

La Manche Libre (Granville) - - Granville -

PA­TRI­MOINE

Les es­quisses à la mine de plomb d’un an­cien avo­cat d’avranches se­ront le clou de l’ex­po­si­tion de l’al­liance Fran­çaise de San Fran­cis­co du 5 no­vembre 2018 au 3 jan­vier 2019. 68 des­sins, té­moins du sud-manche, d’avranches à Gran­ville, au XIXE siècle, sor­ti­ront pour la pre­mière fois du ter­ri­toire na­tio­nal.

Un té­moi­gnage ex­cep­tion­nel

Ca­the­rine Ma­rie, re­trai­tée gran­vil­laise, pro­prié­taire de ces oeuvres ex­cep­tion­nelles, vit un rêve de­puis la dé­cou­verte des des­sins ou­bliés de Jo­seph Le Dieu. “Ils sont pré­sents dans ma fa­mille de­puis de nom­breuses an­nées mais ils étaient ou­bliés dans un cof­fre­fort.” Ce sont en tout 139 des­sins de Jo­seph Le Dieu que la fa­mille a conser­vés et re­dé­cou­verts en 1996. Ces es­quisses sont un for­mi­dable té­moi­gnage du sud-manche au XIXE siècle avec ses scènes bu­co­liques et ses pay­sages d’avranches, Gran­ville, Saint-james et du Fer­ré (Ille-et-vi­laine). “à l’époque, nous ne nous ren­dions pas compte de l’im­por­tance de ces des­sins. En 2010, nous avons sol­li­ci­té l’ex­per­tise du di­rec­teur des mu­sées de la Manche, M. Go­hel. Il de­vait pas­ser en coup de vent car il avait un dé­jeu­ner de pré­vu à Ca­rolles. Quand il a vu les des­sins, il est res­té chez nous jus­qu’à 18 h et s’est nour­ri d’un jam­bon-beurre.” La no­to­rié­té des des­sins a at­teint des som­mets lors de leur ex­po­si­tion à la Fon­da­tion Tay­lor à Pa­ris en jan­vier 2016, puis à la très sé­lec­tive Orangerie du Sé­nat au mois d’août sui­vant. C’est lors de cette ex­po­si­tion au jar­din du Luxem­bourg que Ca­the­rine Ma­rie a noué des contacts avec une mul­ti­tude de per­son­na­li­tés dont Cy­ril Is­nard, con­sul ho­no­raire de France à San Fran­cis­co.

Vers l’amé­rique

“Il a été tou­ché par le coup de crayon de Jo­seph Le Dieu. Sa fa­mille a des at­taches à Gran­ville.” Les pay­sages de la val­lée de Pi­vette à Avranches ou du port de Gran­ville vont-ils sé­duire les Amé­ri­cains ? “Ils sont très friands de vieux mo­nu­ments, de la vieille Eu­rope, dé­clare Mme Ma­rie. Les col­lec­tions de vieux des­sins au crayon sont rares. Ils ins­pirent dou­ceur, quié­tude et ré­pondent à un be­soin de se re­plon­ger dans l’an­cien monde.” Ca­the­rine Ma­rie et son ma­ri doivent s’en­vo­ler pour la Ca­li­for­nie à la fin du mois avec une sé­lec­tion de 68 des­sins ori­gi­naux de Jo­seph Le Dieu sous le bras. Et peut-être des op­por­tu­ni­tés d’ex­po­si­tions dans d’autres lieux pri­vi­lé­giés de la ci­té do­rée. Quand la baie du Mont-saint-mi­chel ren­contre celle de San Fran­cis­co.

Pro­jet de l’af­fiche de l’al­liance Fran­çaise de San Fran­cis­co avec cette es­quisse de la Tou­relle d’avranches.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.