L’Etacq

La Manche Libre (Saint-Lô) - - INSOLITE -

L’Etacq a lui aus­si vu le jour au chan­tier Bel­lot, en 1964. A la dif­fé­rence que ce chan­tier se trou­vait dans le Cal­va­dos et est de­puis de­ve­nu le chan­tier du Bes­sin. Ce na­vire de pêche cô­tier a été ven­du en 1988 à un em­ployé de banque do­mi­ci­lié dans l’Es­sonne, et ra­dié du fi­chier des na­vires pro­fes­sion­nels, pour in­ac­ti­vi­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.