Mon­sieur je-sais-tout

La Manche Libre (Saint-Lô) - - CINEMA -

En rai­son d’une grave bles­sure, Vincent a dû mettre fin à sa car­rière de foot­bal­leur pro­fes­sion­nel, et il est de­ve­nu en­traî­neur de foot­ball. Un jour, Léo, 13 ans, son ne­veu qu’il ne connaît pas et qui est un au­tiste As­per­ger, dé­barque dans sa vie. Dès le dé­but, on tombe sous le charme de ce duo aty­pique for­mé de deux êtres qui n’ont rien en com­mun, mais doivent ap­prendre à vivre en­semble. Ce film plein d’hu­mour et d’hu­ma­ni­té n’est pas un film sur les au­tistes As­per­ger, mais plu­tôt sur l’ac­cep­ta­tion de l’autre dans sa dif­fé­rence, la trans­mis­sion et, bien sûr, la pa­ter­ni­té. Le jeune hé­ros im­pres­sionne par sa pré­sence, son hu­mour et la jus­tesse de son in­ter­pré­ta­tion. Une jo­lie réus­site.

Co­mé­die dra­ma­tique fran­çaise. De Fran­çois Pré­vôtLey­go­nie et Ste­phan Ar­chi­nard, d’après Alain Gillot, avec Ar­naud Du­cret (Vincent), Max Bais­sette de Mal­glaive (Léo), Alice Da­vid (Ma­thilde), (1h39).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.