■CLAYE-SOUILLY L’op­po­si­tion de­mande l’ex­clu­sion des élus trop ab­sents

La Marne (Meaux) - - Claye-souilly Villeparisis -

Ju­lien Prof­fit, Stéphanie Ge­net, Jacques Point sont dans la ligne de mire des élus mi­no­ri­taires qui de­mandent qu’ils ne siègent plus au conseil mu­ni­ci­pal.

La liste Ras­sem­blons nous pour Claye vient de dis­tri­buer des bon­nets d’ânes à des élus de la liste du maire. Ils ont poin­té soi­gneu­se­ment les conseillers et ad­joints pré­sents et ab­sents lors des conseils mu­ni­ci­paux de­puis les mu­ni­ci­pales de 2014. « J’ai comp­ta­bi­li­sé les ab­sences in­jus­ti­fiées et dom­ma­geables pour le bon dé­rou­le­ment du dé­bat dé­mo­cra­tique au sein de notre conseil mu­ni­ci­pal », as­sure Re­naud Hée (EELV), chef de file de l’op­po­si­tion, dans son cour­rier en­voyé au tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif, da­té du lun­di 10 avril. Il a ain­si de­man­dé au Pré­fet et au pré­sident du tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Me­lun de « dé­mettre les trois élus de leurs fonc­tions. » Mais l’op­po­sant d’Yves Al­ba­rel­lo sait que seul le maire en a le pou­voir. « Je ne sais pas quelle dé­ci­sion, il pren­dra. J’at­tends de voir. »

Des ab­sences ré­pé­tées

Dans sa lettre, il vise nom­mé­ment Ju­lien Prof­fit, Stéphanie Ge­net, Jacques Point. Ils sont tous dans l’équipe du maire.

Ju­lien Prof­fit, can­di­dat aux lé­gis­la­tives dans la VIIIe cir­cons­crip­tion, « n’est de­puis un an plus vi­sible ! », se­lon l’élu d’op­po­si­tion. Il au­rait bou­dé 9 fois le conseil de­puis sep­tembre 2015. Il oc­cupe le poste de conseiller mu­ni­ci­pal en charge à la Com­mu­ni­ca­tion, l’Évè­ne­men­tiel, les Fêtes et Cé­ré­mo­nies et au Pro­to­cole. Il est no­tam­ment dans la com­mis­sion po­li­tique cultu­relle. Dans le même temps, il a été élu conseiller ré­gio­nal.

Jacques Point, lui, a été no­té ab­sent 19 fois de­puis mai 2014, se­lon Re­naud Hée. Il oc­cupe le poste de conseiller mu­ni­ci­pal.

Stéphanie Ge­net, elle, au­rait dé­mé­na­gé mais n’a pas dé­mis­sion­né. Comme Jacques Point, elle est conseillère mu­ni­ci­pale. Elle est membre de la com­mis­sion dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

Le maire, Yves Al­ba­rel­lo (LR), n’a pas sou­hai­té com­men­ter cette in­for­ma­tion qu’il a qua­li­fiée de « ra­gots ».

Ju­lien Prof­fit vi­sé

Dans ce cour­rier, Re­naud Hée n’a pas ci­té Ju­lien Prof­fit de ma­nière ano­dine. En plus d’être can­di­dat aux lé­gis­la­tives contre le dé­pu­té sor­tant, Yves Al­ba­rel­lo, il a long­temps été en lice pour re­prendre le flam­beau de l’ac­tuel maire en 2020. C’est donc un po­ten­tiel ad­ver­saire de Re­naud Hée aux pro­chaines mu­ni­ci­pales. Cette po­lé­mique pour­rait-elle le mettre hors jeu et ain­si fa­vo­ri­ser l’op­po­si­tion ? C’est le maire qui a toutes les cartes en main.

F.M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.