Unis­tade ré­vo­lu­tionne les “stats”

Une so­cié­té haut­vien­noise tra­vaille sur le pre­mier bal­lon de rug­by connec­té

La Montagne (Brive) - - L'économie En Limousin - Franck La­gier

A Pa­na­zol en Haute-vienne, la so­cié­té Unis­tade tra­vaille sur la concep­tion d’un bal­lon de rug­by connec­té dont les don­nées se­ront pré­cieuses pour les joueurs et les en­traî­neurs.

Dans le monde du rug­by, beau­coup connaissent le nom de Gil­bert. Un nom fran­çais pour une so­cié­té… an­glaise. Mais sur les ter­rains, les joueurs frappent éga­le­ment des bal­lons es­tam­pillés « Be­rugbe ». Un nom an­glais pour une so­cié­té… fran­çaise ins­tal­lée en Haute­vienne, à Pa­na­zol et bap­ti­sée Unis­tade,

Une so­cié­té qui vient d’an­non­cer l’ar­ri­vée, pour l’été 2017, du tout pre­mier bal­lon de rug­by connec­té. Une puce ins­tal­lée à l’in­té­rieur per­met­tra d’en­gran­ger des sta­tis­tiques, toute une sé­rie de don­nées plu­tôt utiles pour les joueurs, les en­traî­neurs, et les mé­dias.

Des don­nées pour s’amé­lio­rer

« On pour­ra connaître l’al­ti­tude, la tra­jec­toire, la vi­tesse, la ro­ta­tion du bal­lon. Ce­la peut être utile dans les phases d’en­traî­ne­ment, pour un bu­teur par exemple qui réa­lise des sé­ries à l’en­traî­ne­ment. Les sta­tis­tiques pour­ront être ar­chi­vées et les joueurs, comme les en­traî­neurs au­ront en main les don­nées afin de s’amé­lio­rer », an­nonce Gé­rard Maître, pré­sident de la so­cié­té. « Le joueur peut adap­ter sa frappe, son jeu au fil des en­traî­ne­ments grâce à ces don­nées et les coaches peuvent af­fi­ner les stra­té­gies ».

« Pour le jeu à la main, la vi­tesse de la passe, la ro­ta­tion de la balle, la tra­jec­toire pour­ront être ana­ly­sées. » Une tech­no­lo­gie sur la­quelle planchent ac­tuel­le­ment cinq étu­diants de l’école des Mines de Douai et qui de­vrait abou­tir très pro­chai­ne­ment.

Ac­tuel­le­ment en phase de re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment, le bal­lon de rug­by connec­té doit su­bir de nom­breux tests, no­tam­ment de ré­sis­tance pour vé­ri­fier que la puce en­caisse les chocs.

Pen­sée pour la phase d’en­traî­ne­ment, l’in­no­va­tion pour­rait pour­quoi pas, à terme, être uti­li­sée dans les phases de jeux.

« Si des cap­teurs sont po­si­tion­nés tout au­tour du ter­rain, on pour­ra alors sa­voir si un joueur a fait, par exemple un en­avant. » ■

PHOTO FRANCK LA­GIER

GÉ­RARD MAÎTRE. Le pré­sident de la so­cié­té Unis­tade compte com­mer­cia­li­ser le pre­mier bal­lon de rug­by connec­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.