Un fes­ti­val pour clore l’an­née

Les ate­liers du centre Raoul­dau­try entrent Tous en scène

La Montagne (Brive) - - Brive Vivre Sa Ville - Blan­dine Hu­tin-mer­cier blan­dine.hu­tin@cen­tre­france.com

Les ate­liers théâtre du centre so­cio­cul­tu­rel Raoul­dau­try jouent les bêtes de scène du 2 au 29 juin, lors du fes­ti­val Tous en scène.

Une cin­quan­taine de jeunes, de 8 à 18 ans, fré­quentent as­si­dû­ment les ate­liers théâtre du centre so­cio­cul­tu­rel Raoul­dau­try. Sous la conduite de la co­mé­dienne du Théâtre sur le fil, Sé­ve­rine Garde­mas­sias, ils s’ini­tient aux dif­fé­rentes tech­niques de jeu, se fa­mi­lia­lisent avec les modes d’ex­pres­sion, se jouent de l’es­pace et de leurs corps.

Pour clore en beau­té une an­née de tra­vail aus­si sé­rieux que par­ti­ci­pa­tif, les élèves de ces cinq ate­liers par­ta­ge­ront la scène de la salle de spec­tacle du centre pen­dant le fes­ti­val Tous en scène ; cinq re­pré­sen­ta­tions qui font, tous les ans, salle comble.

Réin­ven­ter

« Je suis à leur écoute, ra­conte Sé­ve­rine Garde Mas­sias, à l’écoute de leurs en­vies, de ce que l’on peut faire pour ne pas ré­pé­ter ce que l’on a dé­jà fait ». Ain­si, les ate­liers ex­plorent­ils des pistes in­édites.

Comme ce­lui des 14­15 ans qui, avec la pièce Comment dire ? de Syl­vie Che­nus, ex­plore « une écri­ture très par­ti­cu­lière, pas réa­liste du tout. Mais comme elle parle beau­coup d’eux, ça s’est hy­per bien pas­sé, se ré­jouit la co­mé­dienne. Les jeunes sont très ou­verts, très mal­léables. Et comme il y a pas mal d’an­ciens, on peut tra­vailler sur des pro­ po­si­tions plus poin­tues ».

Le groupe des 8­10 ans s’est pen­ché, lui, sur un texte écrit, il y a quelques an­nées, sous la conduite dé­jà de Sé­ve­rine Garde Mas­sias, par un ate­lier jeunes du Théâtre de la Grange. Choc de gé­né­ra­tions, un voyage dans le temps qui a col­lé par­fai­te­ment avec les jeunes ac­ teurs d’au­jourd’hui. Avant de mon­ter sur scène (pre­mier spec­tacle de­main jeu­di, à 20 h 30), les jeunes ac­teurs pas­se­ront la jour­née en­semble, pour les der­niers ré­glages mais aus­si pour ap­pro­fon­dir en­core les lieux noués au fil des ré­pé­ti­tions. « Amour, famille, ami­tié, rap­port à l’autre... Tous ces thèmes sont abor­dés au cours de l’an­née de ma­nière as­sez per­son­nelle. Comme tou­jours au théâtre, il y a des en­jeux d’émo­tion, des liens très forts. Ce fes­ti­val est un mo­ment très fé­dé­ra­teur. On est en­semble dès le ma­tin ; c’est une jour­née par­ti­cu­lière ». ■

ARCHIVES P. PERROUIN

THÉÂTRE. Am­biance et qua­li­té du jeu ga­ran­ties avec les jeunes des ate­liers du centre Raoul­dau­try.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.