La si­tua­tion s’amé­liore net­te­ment

20 % des sta­tions­ser­vice en rup­ture par­tielle ou to­tale

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

L’union fran­çaise des in­dus­tries pé­tro­lières (Ufip) a fait état hier d’une « très nette amé­lio­ra­tion » dans les ré­seaux de dis­tri­bu­tion de car­bu­rants en France, même si 20 % des sta­tions-ser­vice connais­saient en­core une rup­ture d’ap­pro­vi­sion­ne­ment par­tielle ou to­tale.

« Après une se­maine dif­fi­cile, la mo­bi­li­sa­tion de tous les ac­teurs et la co­or­di­na­tion avec les pou­voirs pu­blics ont per­mis une très nette amé­lio­ra­tion », a in­di­qué le pré­sident de l’ufip, Fran­cis Du­seux.

« Il n’y a pas de pé­nu­rie au ni­veau na­tio­nal, même si des si­tua­tions ten­dues peuvent en­core exis­ter par en­droits », a­t­il ajou­té pré­ci­sant que le nombre de sta­tions en rup­ture to­tale avait di­mi­nué.

Amé­ri­caines épar­gnées

Le géant pé­tro­lier To­tal, dont le ré­seau compte 2.200 sta­tions­ser­vice, a éga­le­ment par­lé d’une « amé­lio­ra­tion si­gni­fi­ca­tive », avec 415 sta­tions en­core en rup­ture to­tale (127) ou par­tielle (288) hier ma­tin, contre 653 la veille et 815 au plus fort de la crise jeu­di der­nier.

Le groupe a dit mo­bi­li­ser 1.100 ca­mions hier pour char­ger du car­bu­rant, contre 350 en temps nor­mal, ce qui re­pré­sente « en­vi­ron 1,8 mil­lion de pleins de 35 litres ».

Sur les huit raf­fi­ne­ries de l’hexa­gone, quatre étaient tou­jours to­ta­le­ment ar­rê­tées hier, deux fonc­tion­naient à dé­bit ré­duit et deux autres, celles du groupe amé­ri­cain ExxonMo­bil, fonc­tion­naient nor­ma­le­ment.

Se­lon To­tal, qui ex­ploite cinq raf­fi­ne­ries dans le pays, le site de La Mède (Bouches­du­rhône) tour­ ne à 80 % de ses ca­pa­ci­tés, et non 75 % comme in­di­qué pré­cé­dem­ment, et a re­pris lun­di soir ses ex­pé­di­tions de car­bu­rants par pi­pe­line, tan­dis que les uni­tés des quatre autres raf­fi­ne­ries (Grand­puits, Fey­zin, Donges et Nor­man­die) étaient com­plè­te­ment ar­rê­tées.

Han­di­cap in­ter­na­tio­nal

En Loire­at­lan­tique, les deux bar­rages fil­trants mis en place aux abords de la raf­fi­ne­rie de Donges, à l’ar­rêt com­plet de­puis jeu­ di ma­tin, et du dé­pôt pé­tro­lier SFDM ap­par­te­nant au groupe Bol­lo­ré, ont été le­vés en mi­lieu de ma­ti­née. Les mi­li­tants CGT ont en­suite re­joint le pi­quet de grève de­vant la raf­fi­ne­rie.

La grève, pré­vue au moins jus­qu’à jeu­di, se pour­sui­vait éga­le­ment au ter­mi­nal pé­tro­lier du Grand port ma­ri­time de Mar­seille, se­lon Maxime Pi­card, l’un des res­pon­sables de l’union dé­par­te­men­tale de la CGT 13. Une tren­taine de na­vires pé­tro­liers étaient blo­qués au large du ter­mi­nal dans la jour­née de lun­di à cause de ce mou­ve­ment. Les ac­ti­vi­tés non­pé­tro­lières n’étaient pas tou­chées.

« La vi­gi­lance reste né­ces­saire et l’ac­ti­vi­té nor­male des raf­fi­ne­ries et des ter­mi­naux ma­ri­times pé­tro­liers doit être ré­ta­blie le plus vite pos­sible », a in­di­qué l’ufip. « Les mou­ve­ments ac­tuels ne peuvent que han­di­ca­per en­core plus la France par rap­port à ses concur­rents in­ter­na­tio­naux », a­t­elle dé­plo­ré, alors que le raf­fi­nage eu­ro­péen est confron­té à une sur­ca­pa­ci­té chro­nique et à la concur­rence ac­crue des États­unis, de l’asie et du Moyen­orient. ■

PHOTO AFP

EN AC­TI­VI­TÉ. Les raf­fi­ne­ries Exxonmo­bil, no­tam­ment celle de Notre-dame-de-gra­ven­chon, fonc­tionnent nor­ma­le­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.