De fortes in­tem­pé­ries éga­le­ment à no­ter ailleurs en France

La Montagne (Brive) - - Jeux -

Le Loi­ret et l’yonne ne sont pas les seuls à être tou­chés par les in­tem­pé­ries. Ain­si dans la Marne, une usine de trai­te­ment de l’eau a été inon­dée et la pré­fec­ture a ap­pe­lé la po­pu­la­tion à ne plus se ser­vir au ro­bi­net pour l’ali­men­ta­tion. Dans les Hauts-de-france, plu­sieurs rues de Doul­lens, pe­tite ville du nord de la Somme, ont été inon­dées, soit une cin­quan­taine de mai­sons. En Mo­selle, la cir­cu­la­tion des trains entre Thion­ville et le Luxembourg, in­ter­rom­pue de­puis lun­di, à cause d’un in­ci­dent à un poste d’ai­guillage pro­vo­qué par la pluie, de­vrait res­ter per­tur­bée plu­sieurs jours. Cette ligne est fré­quen­tée chaque jour par 8.000 à 10.000 per­sonnes, des tra­vailleurs fron­ta­liers no­tam­ment. En Île-de-france, le RER D, ain­si que la ligne R du Tran­si­lien entre Pa­ris, Me­lun et Mon­te­reau étaient tou­chées, avec des re­tards et/ou avec des sup­pres­sions de trains. En Seine-et-marne, plu­sieurs cen­taines de pa­villons ont été éva­cuées et une ving­taine de routes par­tiel­le­ment cou­pées. Dans le Val-de-marne, cinq com­munes du sud du dé­par­te­ment étaient tou­chées, avec une cen­taine de pa­villons inon­dés. Dans le Vald’oise, le toit d’un gym­nase s’est ef­fon­dré et, en Sei­ne­saint-de­nis, six bles­sés lé­gers sont à dé­plo­rer, en lien avec les inondations ou des chutes d’arbres. À Pa­ris en­fin, la Seine a at­teint 3,46 m à Aus­ter­litz, soit le seuil en­traî­nant la fer­me­ture de la voie Georges-pom­pi­dou. Entre lun­di soir et mar­di ma­tin, les pom­piers étaient dé­jà in­ter­ve­nus plus de 4.500 fois au ni­veau na­tio­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.