Le centre-bourg inau­gu­ré avec plai­sir

La Montagne (Brive) - - Brive Auvézère -

Le sa­me­di 21 mai der­nier, à 11 heures, il y avait vrai­ment beau­coup de monde sur la place de la mai­rie inon­dée de so­leil. C’était l’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle de l’amé­na­ge­ment du bourg. A quelques jours près, les tra­vaux avaient com­men­cé il y a deux ans. Après la tra­di­tion­nelle « cé­ré­mo­nie du ru­ban », le maire, Alain Bois­se­rie est mon­té à la tri­bune. Il était bien en­tou­ré. Pas­cal Coste, le pré­sident du Conseil dé­par­te­men­tal ; Gilbert Rou­haud, le vice­pré­sident de la CABB ; Gilbert Fron­ty, le conseiller dé­par­te­men­tal du can­ton étaient là, tout comme les maires de nom­breuses com­munes voi­sines.

Le pre­mier ma­gis­trat de la com­mune a rap­pe­lé les rai­sons es­sen­tielles de cet amé­na­ge­ment : la sé­cu­ri­sa­tion des abords de l’école, la né­ces­si­té ab­so­lue de fa­ci­li­ter le pas­sage et les ma­noeuvres des gros vé­hi­cules et la créa­tion de places de sta­tion­ne­ment.

Alain Bois­se­rie a re­mer­cié les fa­milles qui ont cé­dé le ter­rain né­ces­saire à ces dif­fé­rents amé­na­ge­ments. Il a don­né des dé­tails sur les sub­ven­tions ob­te­nues (138.000 € du CD 19), sans ou­blier de ci­ter So­phie Des­sus (4.000 € au titre de sa ré­serve parlementaire).

Le maire a en­fin re­mer­cié toutes les per­sonnes qui ont par­ti­ci­pé à l’éla­bo­ra­tion de ce pro­jet : les ser­vices du CD, le CAUE, les en­tre­prises, les em­ployés com­mu­naux, les bé­né­voles, avec une men­tion par­ti­cu­lière à l’in­fa­ti­gable conseiller mu­ni­ci­pal Ro­bert Lyo­rit. Avant de cé­der la pa­role aux autres ora­teurs, il a fait part sa sa­tis­fac­tion et de sa fier­té d’avoir pu, avec son équipe, me­ner ce lourd pro­jet à son terme.

Gilbert Rou­haud, Gilbert Fron­ty, Pas­cal Coste ont abor­dé avec fran­chise les mu­ta­tions pro­fondes ac­tuelles : si­tua­tion éco­no­mique dif­fi­cile mais éga­le­ment mo­di­fi­ca­tions im­por­tantes sur le plan ad­mi­nis­tra­tif. Pour Es­ti­vaux, chan­ge­ment de can­ton, de Com­mu­nau­té de com­munes, agran­dis­se­ment de la ré­gion… Au­tant de sources d’in­quié­tudes pour les pe­tites com­munes ru­rales. En dé­pit de sen­si­bi­li­tés po­li­tiques dif­fé­rentes, les mêmes ar­gu­ments sont re­ve­nus dans leurs dis­cours res­pec­tifs. Tous croient aux atouts des dif­fé­rents ter­roirs de notre dé­par­te­ment et ils se­ront vi­gi­lants, au ni­veau de leurs ins­tances, afin que la Cor­rèze ne soit pas le pa­rent pauvre de la Grande Aqui­taine. Cette inau­gu­ra­tion a même eu sa pe­tite touche in­ter­na­tio­nale. M. et Mme Roocke, des Bri­tan­niques qui pos­sèdent une mai­son au ha­meau des Cha­pelles, ont fi­nan­cé la trans­for­ma­tion d’un mor­ceau du tronc du chêne plan­té à la li­bé­ra­tion (et abat­tu par obli­ga­tion) en une ma­gni­fique statue de la li­ber­té. Dans un fran­çais im­pec­cable mais avec un sa­vou­reux ac­cent « so bri­tish », M. Roocke a ex­pli­qué les rai­sons de ce don. Une bien belle his­toire qui in­cite à croire en­core en l’homme.

Cette cé­ré­mo­nie s’est ter­mi­née par un lâ­cher de pi­geon et le pot de l’ami­tié. ■

TOUS EN PLACE, EN­FANTS ET OF­FI­CIELS. C’est le mo­ment de cou­per le ru­ban.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.