Vite, jouez !

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

La po­lé­mique a pris une telle tour­nure que le monde po­li­tique s’est em­bal­lé pour, dans un re­la­tif una­ni­misme, condam­ner les pro­pos de Ka­rim Ben­ze­ma, de Ja­mel Deb­bouze et d’éric Can­to­na. En je­tant ain­si la sus­pi­cion sur Di­dier Des­champs, en fai­sant des joueurs non sé­lec­tion­nés des boucs émis­saires, les au­teurs de ces pro­pos en­foncent un coin dans l’uni­té na­tio­nale né­ces­saire der­rière l’équipe de France et dans la confiance qui doit être celle du spec­ta­teur.

Di­dier Des­champs avait an­non­cé la cou­leur lors­qu’il a pris le poste de sé­lec­tion­neur : il vou­lait des joueurs exem­plaires. Même si on fi­gure par­mi les joueurs les mieux payés du mo­ment, on ne porte pas les cou­leurs na­tio­nales si on n’est pas exem­plaire. La France a trop souf­fert du contre­exemple de l’équipe des Bleus coa­chée par Ray­mond Do­me­nech pour re­tom­ber dans les dé­rives d’alors. Ka­rim Ben­ze­ma, à cet égard, était un homme aver­ti.

On se plaît à rê­ver de la France black­blanc­beur qui avait été cé­lé­brée en 1998, et dont l’élan avait so­li­da­ri­sé le pays. La réus­site d’alors avait pla­cé les spec­ta­teurs der­rière des fi­gures em­blé­ma­tiques comme Zi­dane, Des­champs, Thu­ram, Ka­rem­beu, etc. Mais ces fi­gures, parce qu’elles in­car­naient le suc­cès et l’in­té­gra­tion réus­sie, étaient ef­fec­ti­ve­ment exem­plaires. Est­ce que les saillies de Ben­ze­ma et consorts vont lais­ser des traces ? Lorsque la com­pé­ti­tion au­ra dé­bu­té, si la France gagne, ce pe­tit épi­sode ne pè­se­ra pas lourd dans la ba­lance de l’en­thou­siasme. Mais si la France perd, for­cé­ment, il dis­til­le­ra un re­lent amer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.