Le plus long du monde !

Le nou­veau tun­nel fer­ro­viaire du Saint­go­thard fait 57 km

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

La Suisse a inau­gu­ré, hier, le tun­nel fer­ro­viaire le plus long du monde, des­ti­né à fa­ci­li­ter les échanges entre le nord et le sud de l’eu­rope grâce à une per­cée de 57 km à tra­vers le mont Saint-go­thard, dans les Alpes.

Avec le tun­nel du Saint­go­thard, « nous ras­sem­blons les peuples et les éco­no­mies », a dé­cla­ré dans son dis­cours inau­gu­ral, hier, le pré­sident de la Con­fé­dé­ra­tion hel­vé­tique Jo­han Sch­nei­der­am­mann. Cet ou­vrage co­los­sal, qui a né­ces­si­té 17 ans de tra­vaux et a coû­té près de 11 mil­liards d’eu­ros (dont près de 15 % à la charge de l’union eu­ro­péenne), en­tre­ra of­fi­ciel­le­ment en ser­vice le 11 dé­cembre.

Le nou­veau cor­ri­dor fer­ro­viaire Rhin­alpes doit re­lier en ligne di­recte la mer du Nord et la Mé­di­ter­ra­née, du port de Rot­ter­dam à ce­lui de Gênes. Le tun­nel se­ra em­prun­té chaque jour par 260 trains de mar­chan­dises, à une vi­tesse de 100 km/h, et par 65 trains de voya­geurs pou­vant rou­ler jus­qu’à 200 km/h.

2 h 40 entre Zu­rich et Mi­lan

Se­lon les che­mins de fer fé­dé­raux suisses, le vo­lume de fret de­vrait s’ac­croître de 20 % d’ici à 2020 sur l’axe Rot­ter­dam­gênes. Le nombre de voya­geurs de­vrait quant à lui être por­té de 9.000 par jour à pré­sent à 15.000 en 2020, tout en ra­me­nant la du­rée du tra­jet entre Zu­rich et Mi­lan à 2 h 40, soit près d’une heure de moins qu’ac­tuel­le­ment.

Fran­çois Hol­lande, An­ge­la Mer­kel, le Pre­mier mi­nistre ita­lien Mat­teo Ren­zi et le nou­veau chan­ce­lier au­tri­chien Ch­ris­tian Kern avaient fait le dé­pla­ce­ment pour par­ti­ci­per au voyage inau­gu­ral. L’ar­ri­vée du train « Got­tar­do 2016 » – le nom ita­lien du mont Saint­go­thard – en gare d’erst­feld, à l’en­trée nord du tun­nel, a été sa­luée par un feu d’ar­ti­fice. Puis les di­ri­geants eu­ro­péens et les per­son­na­li­tés in­vi­tées sont mon­tés à bord pour une tra­ver­sée d’une tren­taine de mi­nutes, jus­qu’à la sor­tie sud, à Bo­dio, près de la ville de Pol­le­gio, en Suisse ita­lo­phone.

« C’est une grande aven­ture eu­ro­péenne », a dé­cla­ré le pré­sident Hol­lande. Même si la Suisse n’est pas membre de l’union eu­ro­péenne, « elle contri­bue à son in­té­gra­tion », at­il ajou­té. Il a sai­si l’oc­ca­sion d’un dis­cours pro­non­cé à l’ar­ri­vée dans la ville de Pol­le­gio pour adres­ser un mes­sage aux Bri­tan­niques qui vo­te­ront le 23 juin pour ou contre leur main­tien dans L’UE eu­ro­péenne, en dres­sant le pa­ral­lèle avec le tun­nel sous la Manche qui les « unit comme ja­mais » à l’eu­rope conti­nen­tale.

« La Suisse a créé le coeur et les veines res­tent en­core à réa­li­ser », a pour sa part dé­cla­ré la chan­ce­lière Mer­kel, en pro­met­tant que l’al­le­magne « re­dou­ble­rait d’ef­forts » pour ache­ver cette liai­son. Mat­teo Ren­zi a cé­lé­bré quant à lui « une voie qui se­ra utile non seule­ment à la Suisse, mais à tout le con­tinent ».

Plus de 600 ac­teurs et dan­seurs ont par­ti­ci­pé, des deux cô­tés de la mon­tagne, à un spec­tacle géant re­vi­si­tant les thèmes chers à la Suisse, du cor des Alpes à la fan­fare de l’ar­mée et aux cho­rales hel­vètes. ■

PHO­TO AFP

PER­CÉE. Fran­çois Hol­lande et le pré­sident de la Con­fé­dé­ra­tion hel­vé­tique, Jo­han Sch­nei­deram­mann, de­vant la sé­pa­ra­tion du tun­nel en deux tubes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.