Le si­gnal d’une pre­mière boite noire dé­tec­té

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

La ma­rine fran­çaise a dé­tec­té hier le si­gnal d’une des boîtes noires du vol Pa­ris-le Caire d’egyptair qui s’est abî­mé en Mé­di­ter­ra­née il y a 12 jours. Il fau­dra at­tendre au moins une se­maine avant de pou­voir les re­pê­cher.

Seules les ana­lyses des en­re­gis­treurs de vol pour­ront per­mettre de connaître les causes du crash de l’air­bus A320 d’egyptair, qui s’est abî­mé le 19 mai entre la Crète et la côte nord de l’égypte avec 66 per­sonnes à bord, après avoir sou­dai­ne­ment dis­pa­ru des écrans ra­dar.

Le La­place, un bâ­ti­ment de la ma­rine fran­çaise ar­ri­vé mar­di sur la zone du crash pour par­ti­ci­per aux re­cherches, a dé­tec­té le « si­gnal d’une ba­lise d’un en­re­gis­treur de vol », a in­di­qué le Bu­reau d’en­quêtes et d’ana­lyses (BEA) fran­çais, après une an­nonce si­mi­laire, mais plus pru­dente, des au­to­ri­tés égyp­tiennes.

Le na­vire fran­çais est équi­pé de trois en­gins im­mer­gés (DETECTOR­6000) de la so­cié­té fran­çaise Al­ sea­mar, ca­pables de dé­tec­ter les « pings » (écho so­nar) des boîtes noires jus­qu’à 4.000 à 5.000 mètres de pro­fon­deur.

Une pre­mière étape

« La dé­tec­tion de ce si­gnal est une pre­mière étape », a sou­li­gné le di­rec­teur du BEA, Ré­mi Jou­ty. Elle a été opé­rée « à par­tir de l’ana­lyse des don­nées ra­dar dis­po­nibles et du si­gnal de la ba­lise de dé­tresse qui ont per­mis de dé­fi­nir une zone de re­cherches prio­ri­taire et les moyens à mettre en oeuvre ». « Ce tra­vail a été ef­fec­tué en étroite co­or­di­na­tion avec les au­to­ri­tés égyp­tiennes », a­t­il ajou­té. Le mi­nis­tère de l’avia­tion ci­vile égyp­tienne a pré­ve­nu qu’il fau­dra at­tendre une se­maine avant l’ar­ri­vée d’un autre ba­teau, spé­cia­le­ment équi­pé pour faire re­mon­ter à la sur­face les deux en­re­gis­treurs de vol. Un na­vire de la so­cié­té Deep Ocean Search (DOS), le John Le­th­bridge, équi­pé d’un ro­bot per­met­tant de re­pê­cher les en­re­gis­treurs doit re­joindre la zone du crash vers le 10 juin. ■

PHO­TO AFP

MA­RINE. Un bâ­ti­ment ca­pable de dé­tec­ter les échos des boîtes noires jus­qu’à 4.000 mètres de pro­fon­deur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.