Quel ave­nir pour le centre de for­ma­tion du CSP ?

Claude Bo­lot­ny, a pris la suc­ces­sion de Jean­françois Jou­haud

La Montagne (Brive) - - Sports Basket-ball - M. M.

Une nou­velle page se tourne au Li­moges CSP. En­core. Le centre de for­ma­tion li­mou­geaud a été re­ma­nié en pro­fon­deur avec les dé­parts de Jean-françois Jou­haud et Ber­trand Van But­sele. Une si­tua­tion qui a pous­sé Claude Bo­lot­ny à re­prendre du ser­vice.

La mau­vaise sai­son du CSP n’a pas été sans consé­quence. À au­cun ni­veau. En­traî­neur des es­poirs de­puis deux ans, Ber­trand Van But­sele a re­fu­sé la baisse de sa­laire consé­quente que lui a pro­po­sée le club : « Ce n’est pas juste ça le pro­blème. Je ne veux pas cra­cher dans la soupe mais je suis dé­çu. Quand je suis arrivé, Fred (Forte) m’a par­lé de dé­ve­lop­per la for­ma­tion mais là, on se re­trouve avec des moyens en baisse. Même s’il conti­nue à par­ler de for­ma­tion à tra­vers l’équipe pre­mière, je suis très scep­tique sur son pro­jet. »

Il n’est pas le seul. Di­rec­ teur du centre de for­ma­tion, Jean­françois Jou­haud a éga­le­ment préféré quit­ter ses fonc­tions : « Avec cette baisse de bud­get, on ne peut plus dé­ve­lop­per notre pro­jet. Le bud­get du centre de for­ma­tion du CSP va faire par­tie des moins éle­vés de Pro A. C’est un coup d’ar­rêt. On va re­par­tir deux­trois ans en ar­rière. »

Jean­françois Jou­haud as­sure ne pas avoir « d’états d’âme » mais prend « acte de la po­li­tique du club » : « J’ai es­sayé de faire des choses mais je n’étais pas au bon en­droit. S’il y a un centre de for­ma­tion au CSP, c’est parce que c’est né­ces­saire pour s’en­ga­ger en Pro A. Il n’existe pas d’autre mo­ti­va­tion. La for­ma­tion, c’est comme l’amour : “le dire, c’est bien, le faire, c’est mieux”. » Dé­jà confron­té à la fé­roce concur­rence de centres de for­ma­tion plus re­con­nus, Ber­trand Van But­sele, lui, re­dou­tait que ces dif­fi­cul­tés aug­mentent en­core un peu plus avec des moyens re­vus à la baisse.

Appel à l’aide

Face à l’ur­gence de la si­tua­tion, Claude Bo­lot­ny, 68 ans, a ac­cep­té de re­prendre du ser­vice : « J’ai beau­coup d’amour pour ce club. En toute modes­ tie, je pense être la seule per­sonne ca­pable de rac­cor­der les choses et de main­te­nir une cer­taine en­vie. Je ne pou­vais pas lais­ser la si­tua­tion en l’état. » L’an­cien me­neur s’est vite mis à la tâche, de­man­dant no­tam­ment de l’aide sur Fa­ce­book. Pa­ri réus­si dans une ville de pas­sion­nés : « On se­ra une di­zaine de per­sonnes qui aiment le club, qui ont du temps à don­ner et des com­pé­tences. Pa­trice Mas­saux va nous re­joindre éga­le­ment. »

Claude Bo­lot­ny es­père dé­sor­mais éta­blir de vé­ri­tables pas­se­relles avec l’as­so­cia­tion pour mieux dé­tec­ter les perles rares : « On va faire un sui­vi des ben­ja­mins et gar­der un oeil sur ceux que l’on a re­pé­rés en es­pé­rant qu’ils de­viennent la base de notre équipe es­poirs dans 5­6 ans, si le centre de for­ma­tion existe tou­jours. » Il n’en ou­blie pas pour au­tant le pré­sent : « On va avoir une équipe ca­dets qui au­ra de la gueule avec des jeunes de haut ni­veau. Pour les Es­poirs et les pros, on suit un grand po­ten­tiel fran­çais qui pour­ra éga­le­ment jouer chez les pros et le fils de Jim­my va nous re­joindre (Jam­my Vé­rove). » En at­ten­dant des jours meilleurs ? ■

PHOTO B. AZZOPARD

DÉ­PART. Ber­trand Van But­sele quitte le CSP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.