Les agri­cul­teurs pré­ve­nus par SMS en cas de vol

Les agri­cul­teurs dis­posent d’un nou­veau ser­vice : un alerte SMS pour les pré­ve­nir de vols dans leur sec­teur. Ba­sé sur un fonc­tion­ne­ment par­ti­ci­pa­tif.

La Montagne (Brive) - - La Une - Jean-louis Mer­cier jean-louis.mer­cier@cen­tre­france.com

Un bi­don d’es­sence par ci, un mou­ton par là, une tron­çon­neuse, un la­pin… Les vols sur les ex­ploi­ta­tions corréziennes re­lèvent plus des pe­tits lar­cins que des grosses exac­tions. Mais ils contri­buent à la dé­gra­da­tion de la qua­li­té de vie et au (re­la­tif ) sen­ti­ment d’in­sé­cu­ri­té.

C’est pour ten­ter de les pré­ve­nir que la Chambre d’agri­cul­ture et le Grou­pe­ment de gen­dar­me­rie, re­pré­sen­té par le co­lo­nel Gaul­tier, ont mis en place Alerte Agri 19. Le prin­cipe est le même que ce­lui que connaissent les com­mer­çants et les bu­ra­listes du dé­par­te­ment : l’agri­cul­teur qui constate un vol pré­vient les gen­darmes en com­po­sant le 17 ; le centre opé­ra­tion­nel de la gen­dar­me­rie émet dans la fou­lée un SMS aler­tant les per­sonnes concer­nées qu’un vol vient d’être com­mis à proxi­mi­té. Ce­ci per­met­tant à cha­cun de se mon­trer un peu plus at­ten­tif qu’à l’ac­cou­tu­mée.

Iso­le­ment

Seule dif­fé­rence avec le sys­tème que connaissent les com­mer­çants : ceux­ci doivent s’ins­crire, alors que les agri­cul­teurs sont ins­crits d’of­fice. « Nous les avons tous pré­ve­nus que nous si­gnons une conven­tion avec la gen­dar­me­rie, qui au­ra leurs nu­mé­ros » ex­plique le pré­sident de la Chambre, To­ny Cor­ne­lis­sen. « J’ai de­man­dé, par contre, que l’in­for­ma­tion soit dif­fu­sée sur le sec­teur concer­né, et non sur tout le dé­par­te­ment pour évi­ter qu’on ne dra­ma­tise la ques­tion ».

L’iso­le­ment des fermes, l’éloi­gne­ment entre les bâ­

ti­ments et les terres ex­ploi­tées, mais aus­si les ha­bi­tudes, font que les fermes sont des proies as­sez fa­ciles pour les vo­leurs à la pe­tite se­maine. Mais « sou­te­nir l’agri­cul­ture cor­ré­zienne, c’est aus­si s’in­té­res­ser à des en­jeux qui sont qui ne sont pas au coeur de son dé­ve­lop­pe­ment, s’oc­cu­per de la sé­cu­ri­té et de la tran­quilli­té pu­bliques » in­siste le pré­fet Ber­trand Gaume.

Le dis­po­si­tif concerne 3.000 agri­cul­teurs, fonc­tionne 24 heures sur 24, et est in­té­gra­le­ment pris en charge par la Chambre d’agri­cul­ture. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES LA MON­TAGNE

NOU­VEAU. Des SMS pré­viennent dé­sor­mais les agri­cul­teurs de risques de vols.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.