Un nou­veau cycle sans Blanc ?

Le pré­sident du club pa­ri­sien sou­haite des chan­ge­ments

La Montagne (Brive) - - Sports -

« Les joueurs, le coach, le ma­na­ge­ment, il faut des évo­lu­tions, un nou­veau cycle » : le pré­sident du Pa­ris SG, Nas­ser Al-khe­laï­fi, meur­tri par la 4e éli­mi­na­tion en quart de fi­nale de Ligue des cham­pions, pose la ques­tion du main­tien de Laurent Blanc au poste d’en­traî­neur.

Fi­ni pour Laurent Blanc. Laurent Blanc se­ra­t­il tou­jours coach à la re­prise de l’en­traî­ne­ment le 4 juillet ? L’in­ter­view au Pa­ri­sien de ce­lui que tout le monde ap­pelle Nas­ser laisse pla­ner un gros doute.

« Je sou­tiens Laurent Blanc de­puis trois ans. Main­te­nant, je dois me po­ser les bonnes ques­tions. De gros chan­ge­ments pour­raient ar­ri­ver », lâche le di­ri­geant, pla­cé à la tête du club dès le ra­chat par les Qa­ta­ris à l’été 2011.

Pour­quoi une telle dé­cla­ra­tion ? « Je suis là de­puis cinq ans et c’est la pre­mière fois qu’on a ce sen­ti­ment d’échec, confie Nas­ser. Ce n’est pas sim­ple­ment le fait d’avoir per­du en quart de fi­nale de la Ligue des cham­pions (face à Man­ches­ter Ci­ty) qui me fait dire ça, c’est la ma­nière dont ça s’est pas­sé. Cet­ te éli­mi­na­tion est le pire mo­ment de­puis que je suis à Pa­ris ».

Et d’ajou­ter sim­ple­ment que Laurent Blanc « a pris ses res­pon­sa­bi­li­tés » avec une dé­fense à trois in­édite au match re­tour qui s’est avé­rée pé­na­li­sante.

Quel en­traî­neur plai­rait ? Nas­ser n’évoque pas de pistes pour rem­pla­cer Laurent Blanc. Mais il dit avoir « un grand res­pect pour l’at­le­ti­co », qui a tou­jours « beau­coup de mo­ti­va­tion ».

Die­go Si­meone, coach de l’at­le­ti­co Ma­drid, est un me­neur d’hommes hors pair et a conduit son club à deux fi­nales de Ligue des cham­pions en trois ans, toutes deux per­dues contre le Real Ma­drid. Et, jus­te­ment, le tech­ni­cien ar­gen­tin a lâ­ché après la fi­nale per­due à Mi­lan le 28 mai : « Est­ce que je dois conti­nuer à l’at­le­ti­co ou est­ce la fin d’un cycle ? Je dois pen­ser à ça ».

Un re­tour de Leo­nar­do au poste de di­rec­teur spor­tif a été ré­cem­ment évo­qué. « Un jour, peu­têtre, mais, pour le mo­ment, il ne fait pas par­tie du pro­jet », as­sure Nas­ser.

Quelles re­crues ? Il faut rem­pla­cer Zla­tan Ibra­hi­mo­vic, qui est par­ti. Mais par qui ? « Ca­va­ni en pointe est l’un des meilleurs à ce poste. Pour­quoi al­ler cher­cher ailleurs ? », élude d’abord Nas­ser. Le boss du PSG, veut dé­sor­mais « re­cru­ter des joueurs qui ap­por­te­ront en­core plus à l’équipe », qui « mangent le ga­zon, prêts à mou­rir pour le club et pour ce maillot ». Ha­tem Ben Ar­fa par exemple ? « Je ne dis ni oui ni non. Je dis sim­ple­ment que c’est une op­tion », ré­pond le Qa­ta­ri, qui en­cense le joueur de Nice : « Il a beau­coup gran­di men­ta­le­ment, il a beau­coup de ta­lent et beau­coup de qua­li­tés ».

La ques­tion sub­si­diaire concerne Serge Au­rier, qui avait dé­jà em­bar­ras­sé son club en in­sul­tant son en­traî­neur sur les ré­seaux so­ciaux et de­vra être ju­gé en sep­tembre après une al­ter­ca­tion avec la po­lice.

« S’il n’a rien fait et qu’on le trans­fère, je me sen­ti­rais cou­pable. Il ne quit­te­ra pas Pa­ris cet été », conclut Nas­ser. ■

COACH. Laurent Blanc se­ra-t-il tou­jours à la tête du PSG. Rien n’est moins sûr, à écou­ter les pro­pos du pré­sident Nas­ser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.