Le sa­lut de Valls à Tsi­pras et à ses ré­formes

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

Ma­nuel Valls a sa­lué, hier, les « ré­formes cou­ra­geuses et dif­fi­ciles » de son ho­mo­logue grec Alexis Tsi­pras, seul di­ri­geant de gauche ra­di­cale dans L’UE.

Au deuxième jour de sa vi­site à Athènes, Ma­nuel Valls a éga­le­ment ap­pe­lé les chefs d’en­tre­prise à in­ves­tir en Grèce. Se­lon lui, une « nou­velle page » s’ouvre pour le pays après le nou­vel ac­cord né­go­cié avec la zone eu­ro.

« Cet ac­cord, nous le de­vons bien sûr au peuple grec et aux sa­cri­fices qu’il a dû consen­tir de­puis plu­sieurs an­nées. Mais nous le de­vons aus­si au gou­ver­ne­ment que di­rige Alexis Tsi­pras, qui a su prendre des dé­ci­sions de ré­formes cou­ra­geuses et dif­fi­ciles et qui a su convaincre le Par­le­ment grec », a dé­cla­ré Ma­nuel Valls lors d’une con­fé­rence de presse com­mune avec son ho­mo­logue.

« Et je tiens à te sa­luer et à sa­luer l’ac­tion d’alexis Tsi­pras et de son équipe », a­t­il ajou­té, alors qu’en France la gauche de la gauche fus­tige le pro­jet de loi Tra­vail.

Ma­nuel Valls a en outre an­non­cé qu’une dé­lé­ga­tion de chefs d’en­tre­prises fran­çais (trans­ports, éner­gie, dé­fense…) se ren­drait en Grèce « à la ren­trée ».

Le Pre­mier mi­nistre grec a de son cô­té fait part d’un ali­gne­ment des po­si­tions fran­co­grecques face au pro­jet contro­ver­sé de trai­té de libre­échange trans­at­lan­tique (TTIP). « Nous ne pou­vons pas construire une zone de libre­échange sans règles justes » et il faut dé­fendre « les consom­ma­teurs face aux mul­ti­na­tio­nales », a­til no­tam­ment dé­cla­ré. ■

PHO­TO AFP

DUO. Alexis Tsi­pras et Ma­nuel Valls, hier, à Athènes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.