N’go­lo Kan­té, comme une évi­dence

La Montagne (Brive) - - Sports L'actu Nationale -

On croi­rait qu’il a fait ça toute sa vie : N’go­lo Kan­té, rayon­nant, sa­me­di, pour sa pre­mière au poste de sen­ti­nelle avec l’équipe de France contre l’ecosse (3-0), s’est im­po­sé comme un ti­tu­laire en puis­sance pour l’eu­ro, qui dé­bute ven­dre­di contre la Rou­ma­nie.

Où s’ar­rê­te­ra­t­il ? Ar­ri­vé en Bleu comme un bou­let de ca­non en mars grâce à ses performances re­mar­quées en Pre­mier League avec Lei­ces­ter, Kan­té s’est im­po­sé après quatre sé­lec­tions seule­ment dans le onze type des Bleus.

S’il a certes bé­né­fi­cié d’un sé­rieux coup de pouce avec le for­fait de der­nière mi­nute de Las­sa­na Diar­ra, le joueur de 25 ans s’est vite im­po­sé aux yeux de Di­dier Des­champs comme la so­lu­tion de re­change pour as­su­mer le rôle si par­ti­cu­lier de sen­ti­nelle du mi­lieu de ter­rain.

Pour ce test de confirmation que consti­tuait le match contre l’écosse, il a convain­cu par son jeu tout en sim­pli­ci­té et confor­té Des­champs dans son choix. Il a, de fait, éteint la concur­rence in­car­née par Yo­han Ca­baye, pour­tant rom­pu à l’exer­cice puis­qu’il oc­cu­pait ce poste au Mon­dial 2014 et bien plus ex­pé­ri­men­té avec ses 46 sé­lec­tions.

« Tout pa­raît simple et fa­cile pour lui. Il fait tout en ai­sance res­pi­ra­toire, ce n’est pas évident », s’est fé­li­ci­té « DD » lors de la confé­rence de presse d’après­match. « J’ai dé­jà joué à ce poste, on peut ti­rer la langue par mo­ments. Il fait ce qu’il sait faire et il le fait très bien. Il a cette fa­cul­té à bien res­sor­tir le bal­lon et à être une so­lu­tion de re­lance », a pour­sui­vi le sé­lec­tion­neur.

C’est pour­tant bien la pre­mière fois que Kan­té est ali­gné juste de­vant la dé­fense avec les Bleus, un po­si­tion­ne­ment ra­re­ment ex­pé­ri­men­té avec Leices­ ter, où il évo­lue sur­tout en re­layeur. Mais l’an­cien Caen­nais a im­mé­dia­te­ment trou­vé ses re­pères entre Blaise Ma­tui­di et Paul Pog­ba.

De la 9e di­vi­sion aux Bleus

Une sa­tis­fac­tion una­ni­me­ment par­ta­gée par ses co­équi­piers, bien conscients de l’ap­port de ce « lit­tle big man » d’à peine 1,64 m et dont le vi­sage d’en­fant masque l’âme de guer­rier qui s’éveille une fois lan­cé sur le pré.

Car Kan­té est un com­bat­tant, qui a ren­ver­sé des mon­tagnes pour at­teindre le ni­veau pro­fes­sion­nel et à pré­sent in­ter­na­tio­nal : sno­bé par les centres de for­ma­tion en rai­son de sa pe­tite taille, il est ain­si pas­sé de la neu­vième di­vi­sion à l’équipe de France en six ans.

Un par­cours ex­cep­tion­nel au cours du­quel sa fa­ci­li­té à fran­chir les pa­liers a im­pres­sion­né tous les en­traî­neurs qui l’ont eu sous la main. ■

À L’AISE. Kan­té s’in­tègre par­fai­te­ment à l’équipe de France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.