Faire bais­ser la pres­sion

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

L’en­thou­siasme pour la com­pé­ti­tion n’exempte pas de la vi­gi­lance dans un contexte par­ti­cu­liè­re­ment sous ten­sion : ce­lui de la me­nace ter­ro­riste. Et plus que sur ce­lui de grèves per­lées, c’est bien sûr le ter­rain de la sé­cu­ri­té que doit se pla­cer l’exé­cu­tif. D’au­tant que les fans zones (vou­lues par L’UEFA) se­ront le ta­lon d’achille de la sé­cu­ri­té des sup­por­ters.

Le contexte n’in­vite pas à l’eu­pho­rie, mais c’est jus­te­ment parce qu’il est mo­rose, avec le mou­ve­ment so­cial qui n’en fi­nit pas et l’épi­sode des inon­da­tions et de leurs consé­quences, que la France a be­soin d’un coin de ciel bleu et d’un beau rayon de so­leil. Ce qu’elle ex­prime dans un ré­cent son­dage Odoxa où 82 % de nos com­pa­triotes plé­bis­citent Di­dier Des­champs et où 72 % lui font confiance pour me­ner la France à la vic­toire. Bien en­ten­du quel di­ri­geant po­li­tique, et par­ti­cu­liè­re­ment le pré­sident de la Ré­pu­blique, ne rê­ve­rait pas de tels scores ?

La vic­toire de la France sur l’écosse a don­né confiance. Cha­cun es­père que la mé­thode Des­champs, en rup­ture avec celle de Ray­mond Do­me­nech, se­ra payante. Et Fran­çois Hol­lande, en sup­por­ter en­ga­gé, doit son­ger que l’eu­ro peut être un mo­ment d’apai­se­ment et de ras­sem­ble­ment et un le­vier pour sa cote de po­pu­la­ri­té. Sou­ve­nons­nous de l’épo­pée des bleus pour le mon­dial de 1998, et la cote de Jacques Chi­rac, alors, por­teur vir­tuel du maillot n° 23, qui avait bon­di de 13 points un mois après la vic­toire. Fran­çois Hol­lande sait tout ce­la, lui qui a ré­pé­té « rien n’est fait, rien n’est joué. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.