Brive, un car­ton presque plein à do­mi­cile

Avec une seule dé­faite et un nul au Sta­dium, Brive a aus­si pas­sé un cap à l’ex­té­rieur

La Montagne (Brive) - - Sports Rugby - Jean-paul Co­hade

Hui­tième du Top 14, Brive a réa­li­sé une ex­cel­lente sai­son. Pau bat­tu, c’est l’heure des bi­lans. Dé­but de notre sé­rie au­jourd’hui avec un re­tour sur les per­for­mances à do­mi­cile du CAB.

Cette fois, la sai­son a dé­bu­té de la meilleure des ma­nières. Alors que, l’an der­nier, Brive avait très vite chu­té dans son antre (Tou­lon et Cler­mont), cette an­née, le Sta­dium a de nou­veau fait fi­gure de for­te­resse qua­si im­pre­nable. Il y a bien eu une dé­faite à do­mi­cile, mais ce faux pas (Cler­mont vain­queur 2621) est à re­la­ti­vi­ser.

Perdre chez soi face à une équipe qui s’est im­po­sée au to­tal neuf fois loin de ses terres n’a rien d’in­fa­mant. D’au­tant que, ce jour­là, le CAB avait sor­ti son meilleur match de la sai­son dans l’in­ten­si­té et l’en­vie. Cler­mont avait d’ailleurs payé très cher ce suc­cès cor­ré­zien.

Deux fi­nals à cou­per le souffle au Sta­dium

Pour le reste, Brive n’a pra­ti­que­ment rien cé­dé chez lui, re­nouant ain­si avec une ef­fi­ca­ci­té à do­mi­cile proche de celle de l’an­née de la re­mon­tée en Top 14 et avec quelques mor­ceaux de bra­voure.

Certes, le ca­len­drier tron­qué en rai­son de la Coupe du monde a ai­dé Brive, qui a ain­si re­çu Tou­lon pas au meilleur de sa forme pour un suc­cès étri­qué (29­26) et un Stade Fran­çais très di­mi­nué mais le CAB a su faire preuve de ca­rac­tère quand son antre était as­sié­gé, pour un fi­nal d’an­tho­lo­gie contre Castres (es­sai de Mi­gnar­di à la 83e pour un suc­cès 23­22) et une fin de match qui fe­ra date dans l’his­toire du Top 14 avec la trans­for­ma­tion de Sé­bas­tien Bé­zy contrée par Pé­joine qui of­frait le nul au CAB contre Tou­louse (2121).

S’il s’est sou­vent mon­tré sé­rieux (Mont­pel­lier, Oyon­nax) sur ses terres, Brive n’a que ra­re­ment été flam­boyant ; et les deux der­nières ré­cep­tions de Gre­noble et Pau, avec 6 es­sais à chaque fois, sonnent comme des ex­cep­tions face à des équipes ve­nues en vic­times ex­pia­toires.

Ce sta­tut de bat­tu d’avance à l’ex­té­rieur, Brive a fi­ni par s’en dé­bar­ras­ser, lui qui n’avait dé­cro­ché qu’une vic­toire loin de la Cor­rèze lors de la sai­son pré­cé­dente.

Des suc­cès et de la frus­tra­tion

Avec deux suc­cès chez des concur­rents di­rects, très tôt dans la sai­son, les Ca­bistes ont pas­sé un cap. Et le bi­lan po­si­tif des Cor­ré­ziens ne se li­mite pas aux neuf points rap­por­tés de Pau et Oyon­nax (avec un bo­nus of­fen­sif dans l’ain), puisque le CAB a grap­pillé des bo­nus dé­fen­sifs (Ra­cing, La Ro­chelle). Mais le bi­lan au­rait pu être bien meilleur en­core avec plus de réa­lisme. À ce titre, la dé­faite au Ra­cing est on ne peu plus frus­trante, tout comme celles à Gre­noble et Pa­ris qui au­raient pu of­frir au club cor­ré­zien la 7e place eu­ro­péenne. Quoi qu’il en soit, le CAB a chan­gé de di­men­sions loin du Sta­dium.

Am­bi­tieux à l’ex­té­rieur, Brive a tou­te­fois une marge de pro­gres­sion, au moins dans l’ap­proche de cer­tains matchs, comme Agen et Tou­lon, où il est com­plè­te­ment pas­sé au tra­vers. ■

PHO­TO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

BRIVE-CASTRES. Me­né jus­qu’aux der­niers ins­tants, Brive avait su ren­ver­ser la va­peur sur une ac­tion ma­gni­fique de trois mi­nutes après la si­rène pour un es­sai de Mi­gnar­di qui of­frait la vic­toire au CAB pour un tout pe­tit point (23-22).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.