Un ac­croc pour Brive

Bat­tu en dé­pla­ce­ment à Be­san­çon (4­2)

La Montagne (Brive) - - Sports Tennis - Da­niel Sa­la­vert

On au­rait ai­mé que le CAB scelle son cham­pion­nat par un ul­time suc­cès. Hé­las, le dé­pla­ce­ment à Be­san­çon se sol­da par un échec qui, heu­reu­se­ment, ne re­met pas en cause la mon­tée des Bri­vistes en N3.

Les Ca­bistes ont quelques ex­cuses à faire va­loir. L’ab­sence, pour rai­sons fa­mi­liales, de A. Pan­gaud, un des pi­liers du groupe, fut cer­tai­ne­ment la rai­son ma­jeure du re­vers su­bi mais il faut y ajou­ter un lé­ger manque de mo­ti­va­tion gé­né­ré par l’ab­sence d’en­jeu de cette ren­contre qui, à l’in­verse, s’avé­rait ca­pi­tale pour le club du Doubs qui jouait là son main­tien, d’où sa vo­lon­té exa­cer­bée.

Bat­tu 4 à 2, le CAB était en­core à éga­li­té à l’is­sue des simples. N. Ar­reche et P. Clé­ment, les deux poutres de l’équipe (l’un et l’autre comp­ta­bi­lisent 9 vic­toires pour 10 matchs dis­pu­tés), res­tèrent concen­trés et s’im­po­sèrent en deux sets. Ch. Cerf su­bit un net re­vers mais il avait en face le meilleur des 2/6 ad­verses. G. Tar­ra­go, obli­gé de tro­quer son bras­sard de ca­pi­taine avec un tee­shirt de joueur, cé­da sans dé­mé­ri­ter face à un joueur clas­sé deux crans au­des­sus.

Le gain d’un double au­rait suf­fi pour dé­cro­cher le nul. Mais il était écrit que les « gaillards » n’ar­ri­ve­raient pas à s’em­pa­rer de la ci­ta­delle Vau­ban qui pro­tège Be­san­çon. ■

MON­TÉE. Pour la pre­mière fois, le CAB évo­lue­ra, la sai­son pro­chaine, en N3.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.