Gré­goire Mar­got­ton : « Com­men­ter la France, c’est for­cé­ment dif­fé­rent »

Nou­velle voix des Bleus

La Montagne (Brive) - - Euro 2016 - Pro­pos re­cueillis par Charles Vi­gier

Fraî­che­ment trans­fé­ré de Ca­nal+ (où il a pas­sé 24 ans) au groupe TF1, Gré­goire Mar­got­ton (46 ans) a dé­bu­té sa nou­velle mis­sion par les deux matches de pré­pa­ra­tion des Bleus, et évoque sa nou­velle aven­ture. ■ Avez-vous pris vos marques de nou­velle « voix des Bleus » sur TF1 ? J’ai l’im­pres­sion que des au­to­ma­tismes se mettent en place avec Bixente Li­za­ra­zu (consul­tant). Le deuxième match (France ­ Écosse, 3­0) m’a en ce­la ras­su­ré. Et il faut ap­pré­hen­der la ma­chine TF1, la pré­sence dans un 20 heures, sur LCI après, dans un mag... C’est un bon dé­but et on a une bonne base de tra­vail. ■ Com­men­ter les Bleus, c’est une pres­sion par­ti­cu­lière ?

C’est... dif­fé­rent. La pres­sion est sur­tout liée au chan­ge­ment de chaîne. Beau­coup de gens me dé­couvrent. J’es­saye de ne pas chan­ger ce que je fais d’ha­bi­tude. TF1 veut s’ap­puyer sur le pro­fil que j’ai de­puis toutes ces an­nées. ■ Com­ment dé­fi­ni­riez-vous votre rôle de com­men­ta­teur ? L’émo­tion se trans­met seule. Je ne suis là que pour l’ac­com­pa­gner et ne pas ra­con­ter d’his­toires aux gens. S’il y a des er­reurs, des po­lé­miques, on se­ra obli­gé d’en par­ler. Il faut gar­der un bon équi­libre, et ne pas tra­ves­tir la réa­li­té d’un match, d’un mo­ment. ■ Après près de 25 an­nées sur Ca­nal+, votre nou­veau rayon­ne­ment sur TF1 va for­cé­ment plus vous ex­po­ser à la cri­tique... J’ai com­plè­te­ment in­té­gré ça. Pour l’ins­tant il n’y en a pas beau­coup et tant mieux... Mais ça vien­dra. Je suis heu­reux de vivre ça à 46 ans et pas 20 ans. Je sau­rai re­la­ti­vi­ser les com­pli­ments comme les in­sultes. ■

PHO­TO PQR

TRANS­FERT. groupe TF1. De Ca­nal+ au

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.