Her­ra­da s’im­pose avec pa­tience

Lors de la 2e étape, mar­di

La Montagne (Brive) - - Sports L'actu Nationale -

Au jeu de pa­tience, l’es­pa­gnol Je­sus Her­ra­da est sor­ti vain­queur dans le Cri­té­rium du Dau­phi­né dont il a ga­gné la deuxième étape, mar­di, dans la sta­tion de moyenne mon­tagne de Chal­ma­zel-jean­sa­gnière (Loire), plus riche en ques­tions qu’en réponses.

Her­ra­da a at­ten­du les tout der­niers hec­to­mètres pour sor­tir du groupe des fa­vo­ris et dé­bor­der les cou­reurs en tête tout au long de la mon­tée fi­nale, dans l’ordre le Fran­çais To­ny Gal­lo­pin, le Belge Serge Pau­wels et le Fran­çais Fa­brice Jean­des­boz.

L’es­pa­gnol (25 ans), pas­sé pro en 2012 dans l’équipe Mo­vis­tar qui avait très vite re­pé­ré ses qua­li­tés, a imi­té dans la car­rière son frère aî­né Jo­sé (30 ans), le­quel a fi­ni par le re­joindre sous le maillot de la seule for­ma­tion es­pa­gnole pré­sente dans l’élite. Avec, pour ré­sul­tat ma­jeur, un titre de cham­ 2e étape. 1. Je­sus Her­ra­da (Esp/ Mo­vis­tar), les 168 km en 4 h 13’43” ; 2. To­ny Gal­lo­pin (Fra/ Lot­to), à 2” ; 3. Serge Pau­wels (BEL/DDT), à 2” ; 4. Fa­brice Jean­des­boz (FRA/DEN), à 2” ; 5. Da­niel Mo­re­no (Esp/mo­vis­tar), à 2”. Gé­né­ral. 1. Al­ber­to Con­ta­dor (Esp/tin­koff), 8 h 53’14” ; 2. Ri­chie Porte (AUS/BMC), à 6” ; 3. Ch­ris Froome (Gbr/sky), 9” ; 4. Da­niel Mar­tin (Irl/etixx), à 17” ; 5. Ju­lian Ala­phi­lippe (Fra/etixx), à 24” pion na­tio­nal ac­quis dès 2013.

« Il fal­lait res­ter dans les roues jus­qu’au fi­nal. Je n’ai pas gas­pillé mes forces avant, je suis res­té calme jus­qu’aux 500 der­niers mètres », a ex­pli­qué Her­ra­da.

À l’in­verse, les for­ma­tions de l’es­pa­gnol Al­ber­to Con­ta­dor et du Bri­tan­nique Ch­ris Froome sont or­ga­ni­sées au­tour de leurs chefs de file res­pec­tifs. Tout en sui­vant des tac­tiques in­ha­bi­tuelles pour elles.

Mar­di, la Sky de Froome a lan­cé vers l’avant deux de ses cou­reurs (Mi­chal Kwiat­kows­ki, Ser­gio He­nao) dans la mon­tée fi­nale. Mais elle a pris un éton­nant re­tour de bâ­tons, au vu du re­cul sou­dain de Kwiat­kows­ki, le Po­lo­nais cham­pion du monde en 2014, et aus­si du Néer­lan­dais Wout Poels, dis­tan­cé aux 4 ki­lo­mètres. Quel est donc leur réel état de forme, alors qu’ils avaient réus­si le pro­logue di­manche sur les pentes des Gets ?

La Tin­koff de Con­ta­dor, elle, a contrô­lé la course plus étroi­te­ment qu’elle l’an­non­çait. Les co­équi­piers du por­teur du maillot jaune ont sur­veillé l’écart der­rière l’échap­pée lan­cée dès le dé­part (Tek­le­hai­ma­not, Cal­me­jane, Bauer, Hu­zars­ki et Gou­geard, le plus in­sis­tant). Comme si l’es­pa­gnol, con­trai­re­ment à ses pre­mières af­fir­ma­tions, s’était ré­so­lu à sol­li­ci­ter ses hommes pour gar­der sa po­si­tion.

La chute de Bar­det

Pour Romain Bar­det, en re­vanche, une cruelle ré­ponse a été ap­por­tée dans le der­nier ki­lo­mètre de l’as­cen­sion vers le col du Béal, à quelques en­ca­blures de son Au­vergne na­tale. Il a per­du – et même bien au­de­là – le bé­né­fice de son pro­logue par la faute d’un ac­cro­chage mi­neur avec son co­équi­pier Alexis Vuiller­moz, lui­même vic­time d’une vague.

Bar­det a vite fait les comptes en voyant le pas­sif at­teindre 43 se­condes : « C’est rédhi­bi­toire. Le (clas­se­ment) gé­né­ral s’en­vole, il fau­dra faire avec. Il va fal­loir que je change mon fu­sil d’épaule et que j’aille cher­cher une belle vic­toire d’étape. »

Ce mer­cre­di, la troi­sième étape re­lie Boën­sur­lignon (Loire) à Tour­non­sur­rhône (Ar­dèche), dans la val­lée du Rhône. Le par­cours com­porte une mon­tée brève mais raide (2,9 km à 8, 2 %) à 21 ki­lo­mètres de l’ar­ri­vée. ■

CLAS­SE­MENTS

SPRINT. Her­ra­da, vain­queur dans les der­niers mètres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.