HILLA­RY CLIN­TON VISE UNE DER­NIÈRE VIC­TOIRE SYM­BO­LIQUE, NO­TAM­MENT EN CA­LI­FOR­NIE

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

SU­PER TUES­DAY. Mo­bi­li­sa­tion… quand même. L’ul­time « su­per mar­di » des pri­maires pour la pré­si­den­tielle amé­ri­caine a dé­mar­ré, hier, dans six États dont la Ca­li­for­nie, quelques heures après la vic­toire an­non­cée de la can­di­date dé­mo­crate Hilla­ry Clin­ton sur son ri­val Ber­nie San­ders. Plu­sieurs mé­dias amé­ri­cains ont en ef­fet cal­cu­lé qu’hilla­ry Clin­ton avait d’ores et dé­jà fran­chi la barre du nombre de dé­lé­gués lui as­su­rant de de­ve­nir la pre­mière femme à bri­guer la Mai­son­blanche pour un grand par­ti amé­ri­cain. Ce nombre est de 2.383, en comp­tant les su­per­dé­lé­gués qui sont des élus du par­ti libres de leur choix lors de la conven­tion. C’est dans ce contexte que les élec­teurs du New Jer­sey, du Nou­veau Mexique, du Mon­ta­na, du Da­ko­ta du Sud, du Da­ko­ta du Nord et de Ca­li­for­nie ont pro­gres­si­ve­ment com­men­cé à se rendre aux urnes. La can­di­date n’a pour au­tant pas crié vic­toire, crai­gnant une dé­mo­bi­li­sa­tion de ses par­ti­sans lors de ce « su­per mar­di » au terme du­quel elle es­père rem­por­ter une vic­toire sym­bo­lique, no­tam­ment en Ca­li­for­nie, face au sé­na­teur du Ver­mont Ber­nie San­ders, et ras­sem­bler son camp en vue de l’élec­tion pré­si­den­tielle du 8 no­vembre. « Nous sommes au seuil d’un mo­ment his­to­rique et sans pré­cé­dent », a dé­cla­ré Hilla­ry Clin­ton à Long Beach (Ca­li­for­nie). Le sé­na­teur du Ver­mont a de son cô­té im­mé­dia­te­ment dé­non­cé la pré­ci­pi­ta­tion mé­dia­tique, af­fir­mant que sa ri­vale ne pour­rait pas re­ven­di­quer de vic­toire avant la conven­tion d’in­ves­ti­ture de Philadelphie, du 25 au 28 juillet. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.